9782702158920 001 t

Trois gouttes de sang grenat - Hélène LEGRAIS

Auguste Laborde hérite de la boutique de joaillerie de son père mort prématurément...

4ème de couverture

Auguste Laborde hérite de la boutique de joaillerie de son père mort prématurément. Marié contre son gré par sa mère à une femme qui l'indiffère, il se réfugie dans son unique passion, l'orfèvrerie, et en particulier le travail du grenat, spécialité de la ville de Perpignan. Sa vie prend un tour inattendu quand il découvre qu'une porte séparant son atelier de l'immeuble voisin donne sur les salons d'une maison close. Par une fente entre les lattes de bois, il dispose d'un point de vue imprenable sur l'activité de l'établissement... Jusqu'au jour où il assiste, impuissant, au meurtre d'une pensionnaire. L'enquête de la police restant au point mort, Auguste décide de partir lui-même à la recherche de l'assassin. Il n'a pu voir son visage, seulement ses mains et ses poignets. D'indice en indice, ses investigations l'entraînent dans les cercles les plus huppés de la capitale roussillonnaise...

Mon avis

Il faut absolument que je vous parle de ce livre qui m'a plu énormément.


Il y a quelques temps, je vous mettais en ligne le site YouTube des "Petites Portes" d'Hélène Legrais et vous faisais écouter, entre autres, le 1er chapitre de "Trois gouttes de sang grenat" lu par l'auteure. Ça tombait bien, je venais d'acheter le livre.
Effectivement, comme Hélène nous l'annonce, ce roman est très différent de ce qu'elle narre d'habitude.

Il a un côté très sensuel, sexuel même qui, ma foi, ne m'a pas déplu !Elle nous embarque au XIXeme siècle dans le monde des bijoux, des pierres de grenat en particulier, les grenats de Perpignan, très en vogue à cette époque. Nous allons rencontrer Auguste Laborde, joaillier/orfèvre qui excelle dans son domaine mais, qui ne trouve pas sa place au sein du foyer familial, où le père est mort prématurément et la mère, maîtresse femme veut tout régenter ; jusqu'à la sexualité de son fils à l'aube de sa vie d'homme, en faisant appel à une professionnelle ; mauvaise expérience qui l'a traumatisé. Mal à l'aise au milieu des femmes de la maison (mère, soeur, épouse imposée et bonnes) il décide d'acquérir en secret, un immeuble dans le vieux Perpignan pour y travailler en toute sérénité. C'est alors qu'il aperçoit une fente dans le mur de l'alcôve et découvre qu'il a vue, limitée toutefois, sur la chambre d'une maison close. Sa virilité va prendre un nouveau tournant, attiré comme un aimant, il va épier les nombreux ébats jusqu'au jour où, impuissant il assiste au meurtre d'une des filles.
Il n'a vu que les mains du meurtrier et va vouloir enquêter, ce qui nous emmène dans le monde des Francs maçons, de la Religion, on navigue entre notables et gens des bas quartiers. Crimes et intrigues, tous les ingrédients pour nous embarquer dans ce roman passionnant.
Ce livre m'a tenue en haleine, a tel point que j'en ai fait une nuit entrecoupée de lecture, tellement je voulais m'assurer que mes soupçons sur l'identité de l'assassin étaient exacts. Et il faut bien sûr, arriver à la toute fin du livre pour le savoir.


Merci Hélène, j'ai adoré

José

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire