Créer un site internet

9782702167373 001 t

Pour oublier la nuit - Françoise BOURDON

Soleil, secret, vengeance forment le cocktail détonant du nouveau roman de l'Ardennaise Françoise Bourdon. Un magnifique roman pour l'été qui plonge le lecteur dans la Provence du 18 ème siècle en pleine épidemie de peste.

4eme de couverture

La jeune et fougueuse Julie vit auprès de son père dans la demeure ancestrale des Ségurat, maîtres faïenciers à Moustiers- Sainte-Marie en Haute-Provence. La perte de sa mère, Livia, lors de l’épidémie de peste de 1720, reste une blessure inguérissable qui se ravive lorsqu’on lui remet, le jour de ses vingt-ans, le récit que celle-ci a laissé de sa courte existence.
Livia, une orpheline, y révèle avoir été manipulée par des aristocrates aixois qui ont fait d’elle l’instrument d’une conspiration diabolique. Elle est parvenue à échapper, à ses bourreaux mais a vécu jusqu’à son dernier souffle dans la crainte de retomber entre leurs mains.
L’intrépide Julie n’a plus qu’une idée en tête, rejoindre Aix-en- Provence pour venger sa mère. Elle ne sait pas encore qu’elle s’attaque à des hommes fortunés et puissants. Elle a cependant des atouts qui ne seront pas de trop : son adresse à
l’escrime et son habileté au pistolet…

Mon avis

Quel passionnant et remuant roman sous le règne de Louis XV, un livre de cape et d'épée au féminin dans un décor provençal où riches bourgeois et aristocrates, dépravés et pervers se jouent de toutes les lois en faisant du trafic de jeunes gens pour assouvir leurs vices.

Un roman qui nous fait voyager des bas-fonds de Marseille aux quartiers huppés d'Aix en Provence où les nuits torrides de ces riches individus sèment la peur et paralysent la ville.

La vengeance d'une jeune fille, Julie, née en 1716, en avance sur son temps, féministe au possible, élevée entre son père, célèbre Maître faïencier de Moustiers-Sainte-Marie, son grand-père qui lui apprend l'escrime et sa tante, célibataire endurcie. Julie est orpheline de mère depuis l'âge de 4 ans, cette dernière est morte de la peste qui a sévi à Aix en 1720.

L'auteure nous livre à tour de rôle, la vie de ces deux jeunes femmes Livia la mère, Julie la fille, à 20 ans d'intervalle.

Lorsque Julie découvre, le jour de ses 20 ans, les confessions intimes écrites par sa mère Livia, décédée de la peste 16 ans plus tôt et victime de ces odieux personnages, elle n'a plus qu'une idée en tête, venger sa mère. C'est en Justicier, cavalier armé, épée au fourreau, qu'elle se grime et part pour Aix en Provence affronter ce monde de luxure ; que d'aventures et mésaventures l'attendent au tournant, elle est loin de s’imaginer ce qui l'attend !

Pendant ce temps, un autre Justicier, prénommé Henri, officie dans l'ombre, non pas en croisant le fer mais de sa plume affûtée, il écrit, imprime et inonde de ses pamphlets les boîtes aux lettres des Aixois toutes les nuits.

Tous deux se ressemblent, ont le même but, dénoncer ce trafic, demander Justice, vont-ils y parvenir ?  Que d'aventures tumultueuses ! Pas de temps mort, un très beau roman. 

Merci à Françoise Bourdon pour cette magnifique histoire, aux Éditions Calmann-Levy et à Doriane en particulier pour l'envoi en SP.

José

Mon résumé

Le jour de ses 20 ans, Julie reçoit un manuscrit écrit par sa mère relatant son passé houleux et son repentir, dans lequel elle explique son grand désarroi, une souffrance qu'elle a toujours portée en elle. Son manque de repère, enfant abandonnée à l'orphelinat de Marseille, échappée de cet endroit sinistre à l'adolescence pour tomber dans les bas fond de Marseille et d'Aix chez les prostituées, forcée par ses mentors à épouser un baron d'Aix sous peine de représailles sévères et jouer les ingénues. Livia, beauté fatale en est là de sa triste existence jusqu'au jour où elle tombe amoureuse d'un beau et célèbre Maître faïencier de Moustiers-Sainte-Marie, elle s'enfuit, se cache chez lui et donne naissance au fruit de leur amour, Julie. Seulement la peste frappe à Aix et Livia part porter secours à sa meilleure amie, Ninon, elle y contracte le virus et en meurt en 1720. 

Julie qui découvre le passé tumultueux et injuste de sa mère, après cette lecture, n'a plus qu'une idée en tête, venger sa mère Livia et pour cela affronter un monde de puissants riches aristocrates et bourgeois dépravés et pervers qui gravitent dans le monde du jeu, de la débauche, de la luxure, qui font fi de toutes lois et enlèvent des jeunes gens pour assouvir leurs mœurs éhontées. Un véritable livre de cape et d'épée, au féminin sur fond de Provence. Pendant ce temps, dans l'ombre, un jeune homme se bat lui aussi contre toute cette hiérarchie de puissants, mais il ne croise pas le fer comme Julie, c'est de sa plume affûtée qu'il dénonce ces mœurs infâmes, impudiques et non jugées.  Ces deux Justiciers sont faits pour se rencontrer, mais la liberté et soif de vengeance de Julie la pousse aveuglément au-delà de sa propre existence, au péril de sa vie. Pourront-ils vivre un Amour sans faille et reposant ?

A vous de lire ces aventures palpitantes.

José

En savoir plus sur l'auteure

Ajouter un commentaire