9782258192850 475x500 1

Pour l'honneur des Rochambelles - Karine LEBERT

De nos jours, à Trouville, lors d’une remise de médaille pour saluer son action héroïque durant la Libération, Alma est victime d’un malaise. Elle a ces mots : « Pardonne-moi, Lucie… »...

4ème de couverture

De nos jours, à Trouville, lors d’une remise de médaille pour saluer son action héroïque durant la Libération, Alma est victime d’un malaise. Elle a ces mots : « Pardonne-moi, Lucie… » Car elle porte en elle un secret qui a hanté longtemps son existence hors du commun.

En 1944, Alma s’est enrôlée parmi les Rochambelles, ces infirmières et ambulancières de la 2e DB. Elle était au plus près des soldats, de l’Angleterre aux plages du Débarquement, de Paris à l’Allemagne, conciliant son engagement et sa vie de femme.

Au sein d’une famille désunie, sa petite-fille, Marion, va chercher à remonter le fil du temps et le passé d’Alma, en interrogeant des témoins de l’époque. Afin de savoir qui est Lucie. Et de découvrir le secret coupable d’Alma…

Un roman à la mémoire de ces héroïnes de l’ombre et de l’Histoire que furent les Rochambelles.

Mon avis

Un très bon livre, témoignage du passé qui rend hommage à des héroïnes, le groupe Rochambeau, constitué uniquement de femmes françaises, d'où leur nom Les Rochambelles, engagées volontaires auprès de la 2eme DB sous le commandement du Gal Leclerc. C'est non sans mal qu'elles vont être obligées de se faire accepter dans ce monde d'hommes et l'auteure nous raconte tout leur périple basé sur des faits réels. 

Mais c'est aussi un roman qui nous plonge dans le présent au sein d'une famille en majorité féminine qui vit dans la "Villa Augustine" une de ces belles demeures qui longent les plages de Normandie, ses villas anciennes qui appartenaient à des familles aisées et qui, au fil du temps, deviennent des gouffres financiers. 

Un très bel ouvrage, fort intéressant qui nous relate un pan pas très connu de l'Histoire, celle de ces jeunes femmes courageuses et engagées qui pendant la 2eme guerre mondiale, lors de la Libération ont tout donné au sacrifice de leur vie parfois, pour aider et soigner les soldats en plein cœur des combats. Des jeunes femmes françaises qui se sont enrôlées comme infirmières - ambulancières, elles étaient 38 et ont été débarquées tout comme les hommes sur les plages de Normandie équipées d'ambulances et de lourdes remorques. Après avoir reçu un entraînement rigoureux, en Afrique du Nord où il leur a fallu suivre des cours de mécanique pour se dépanner elles-mêmes, puis direction l'Angleterre où elles vont parfaire leur entraînement, c'est enfin en Normandie sur les plages ensanglantées qu'elles vont débarquer, suivre les combats en passant par Paris, la Lorraine, pour enfin arriver en Allemagne jusqu'au repère de Hitler, le "Nid d'Aigle". Des femmes de l'ombre dont on a très peu parlé en somme, qui ont tout donné et sont retombées dans la routine de femmes au foyer après-guerre. Des braves qui n'ont pas eu, toute la reconnaissance qu'on leur devait.

L'auteure aborde en plus de tout cela, des sujets importants dans cet ouvrage tels que l'abandon d'enfants, les orphelinats et même ces "maisons de fous" où pendant cette période noire on y laissait les gens mourir de faim. Sur fond d'enquête menée tambour battant par la petite fille de l'une d'entre elle, nous allons aller de surprise en surprise tout au long du roman et essayer de résoudre une énigme car tous les secrets ne sont pas bons à dire à plus forte raison lorsqu'il s'agit de ne pas salir l'honneur d'une compagnie en l'occurrence celle des Rochambelles. 

Franchement un livre passionnant et fort enrichissant. Si vous aimez ces témoignages de la guerre, je vous le recommande.  

J'ai été très impressionnée par le courage de ces femmes dont jusqu'alors j'ignorais l'existence. 

Merci à l'auteure de les avoir mises à l'honneur, merci aux Éditions Presses de la Cité-Collection Terre de France et à Marie-Jeanne en particulier pour m'avoir adressé cet ouvrage en SP

Mon résumé

Alma, 96 ans, ancienne Rochambelle est mise à l'honneur à l'hôtel de ville de Trouville. En raison de ses actes héroïques lors de la Libération, une cérémonie est organisée afin de la décorer d'une énième médaille. Entourée des siens, sa fille Élise, Marion et Arthur ses petits-enfants et Clarisse la femme d'Arthur, tous sont réunis autour d'elle. Lors des différents discours elle se met à sortir des propos incohérents ce qui inquiète Marion.  Au moment où elle reçoit sa médaille, le maire lui tend le micro mais il la regarde d'un air effaré, elle dit d'une voix chevrotante qu'elle ne mérite pas, demande pardon à Lucie et évoque un certain Levasseur, elle est victime d'une attaque.  Conduite à l'hôpital de Caen, la famille apprend qu'elle est dans le coma. Que s'est-il passé ? Que voulais dire ses propos ? En fait, Marion réalise que jamais sa grand-mère n'a évoqué avec sa famille cette période où elle était Rochambelle. Ce groupe de 38 femmes infirmières-ambulancières engagées dans la 2eme DB du Gal Leclerc et qui lors de la Libération ont suivi les soldats au plus près des combats. Ont débarquées en Normandie au même titre que les GI et ont suivi leur compagnie de Paris en Allemagne.

Marion sent que sa grand-mère a gardé un lourd secret, elle va tout faire pour remonter dans le passé en interrogeant des gens qui ont été témoins mais il semblerait qu'elle ne soit pas seule à enquêter...

Marion, la petite fille d'Alma, ancienne Rochambelle, s'interroge sur le passé de sa grand-mère qui vient de faire une attaque et se trouve plongée dans le coma.

José

 

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire