9782702168950 001 t

Même les pierres ont une histoire - Georges-Patrick GLEIZE

Automne 1963. Francisco Ibanez, régisseur depuis près de quarante ans du domaine du Terrefort dans l’Ariège, reçoit la visite du maire du village...

4ème de couverture

Automne 1963. Francisco Ibanez, régisseur depuis près de quarante ans du domaine du Terrefort dans l’Ariège, reçoit la visite du maire du village. En l’absence d’Arnaud de Saint-Geniès, le propriétaire, parti avec son épouse assister à un congrès d’officiers de réserve, le maire lui révèle qu’il a été informé par un commissaire de police venu tout exprès de Paris du retour de Philippe de Saint-Geniès, le frère cadet d’Arnaud, personnage sulfureux ayant préféré disparaître sans laisser de trace à la Libération.
Francisco sait que pour son patron, qui fut pilote de l’Aéropostale, compagnon de Mermoz, puis engagé dans la Résistance, le retour de Philippe fera resurgir un passé qu’il a voulu oublier et dont personne ne veut plus parler.
Pourquoi Philippe de Saint-Geniès est-il de retour  ? Pour réclamer sa part du domaine familial ? Pour régler des comptes ? Ou bien, peut-être, faire de dérangeantes révélations…

Mon avis

Un roman fort intéressant, une Saga qui traverse les décennies au prix de nombres de sacrifices pour conserver le "Domaine" et l'étiquette de "Gentilshommes" face aux villageois et à la progression du monde ouvrier. 

Dans ce nouveau roman l'auteur nous parle de sa Région l'Ariège, d'une façon fort documentée en nous présentant une propriété, celle de Terrefort, appelé château par les gens du village. Nous allons découvrir la vie d'une famille de "hobereaux" sur 3 générations. (J'avoue que ce terme "hobereaux" m'était totalement inconnu). Nous traversons une civilisation en pleine évolution, le monde ouvrier se développe avec ses usines, l'automobile et l'aviation prennent de l'ampleur, la politique et les mentalités évoluent. 

D'une façon fort judicieuse, l'auteur donne la parole au régisseur, en place depuis plus de 40 ans, pour nous embarquer dans la vie de cette famille de propriétaires terriens de petite noblesse où les considérations financières étaient omniprésentes et les questions d'amour bien secondaires.

Étaient de mise les mariages de raisons pour maintenir la fortune et la filiation ; avoir un héritier mâle à tout prix pour transmettre l'héritage, telles étaient les mentalités. Mais c'était sans compter sur le caractère parfois affirmé et les envies bien différentes de la progéniture et sans prévoir les deux guerres mondiales qui vont s'abattre sur le Pays avec son lot de souffrances, de héros et de collabos...

Un auteur que je n'avais encore jamais eu le loisir de lire. Grâce à sa générosité j'ai pu découvrir sa plume et ma foi, c'est sûr, je réitérerai car son écriture m’a conquise. 

Merci à vous Mr Georges-Patrick Gleize.

Mon Résumé

1963, au domaine de Terrefort propriété d'une vieille famille de hobereaux ariégeois, les "de Saint Geniès" ; leur régisseur, Francisco Ibanez, en place depuis plus de 40 ans, reçoit la visite du Maire, Antoine Salles. 

Ce dernier, fraîchement élu et n'ayant pas grandi dans le village, a besoin de renseignements sur un certain Philippe de St Geniès. En effet un "flic des RG" est venu l'interroger sur ce personnage louche et sournois qui a disparu au lendemain de la Libération, qui était-ce, qu'a t'il fait ? Son frère Arnaud personnage qui s'est illustré pendant la 2eme guerre mondiale et notamment dans la Résistance est provisoirement absent du domaine. Comment va-t-il réagir en apprenant que Philippe est de retour ? Quel est l'objectif de ce frère si différent, vient-il récupérer sa part d'héritage ?  

En attendant le retour du patron, Arnaud de St Geniès, le maire veut comprendre qui est cette famille et c'est auprès de Francisco, le régisseur qui vit sur les terres depuis l'âge de ses 7 ans qu'il va se renseigner. 

Tout démarre en 1876 date à laquelle le baron Jules de St Geniès, monarchiste, qui comme nombre de ses compatriotes a subi un revers de fortune, fait un mariage de raison avec Joséphine, jeune fille noble apportant une bonne dote. Né de cette union un seul fils, Charles, qui devient avocat, le domaine ne l'intéresse pas, or viendra le moment de le marier, nous sommes en mai 1904 ; il faut trouver un bon parti, une alliance pour perpétuer la lignée.  Trois enfants vont naître de cette union : Arnaud, Pauline et Philippe...

José

En savoir plus sur l'auteur

et aussi 

Ajouter un commentaire