9782848863726

Marie des guarrigues - Alysa MORGON

Au cœur de la garrigue, ce mélange subtil et suave d’herbes sauvages, de fleurs et d’arbres, vit la famille Lion. Pour la petite Marie, gaie, rêveuse et exaltée, tout est prétexte à inventer des jeux...

4ème de couverture

Au cœur de la garrigue, ce mélange subtil et suave d’herbes sauvages, de fleurs et d’arbres, vit la famille Lion. Pour la petite Marie, gaie, rêveuse et exaltée, tout est prétexte à inventer des jeux : les veillées où l’on dégove les amandes, les coques qui sèchent dans le grenier ou encore le Château du Marquis qui garde son secret. Jusqu’où la conduira son imagination ? Ce souffle d’insouciance adoucit les réalités quotidiennes au mas de la Grangette Bleue, car la vie est rude sur ce haut plateau de Vanoncelle. La misère et le labeur ont fini par user les plus belles patiences et les meilleures volontés. Et, contre l’avis de tous les siens, Victor, le patriarche, décide de changer la couleur de ses champs en remplaçant les amandes par de la lavande. Un imprévisible destin se jouera pour ces terres plantées jusque-là d’arbres centenaires. Douze ans plus tard, Marie, devenue une belle jeune fille à marier, fait tourner les têtes des faucheurs de l’été, celle de Francis en particulier. On chantera, on rira dans les champs, mais on pleurera aussi, Marie restant fidèle au premier élan de son cœur. Un tout autre chemin va alors se dessiner pour elle. A faire s’écrouler toutes les certitudes. Est-ce que la force des caractères des uns et celle des sentiments des autres viendront à bout des résistances les plus tenaces et des rêves les plus fous ?

Alysa Morgon nous donne ici un grand roman de la terre provençale, tout en musique et en poésie. Elle nous entraîne, au fil de cette troublante et émouvante histoire, à la rencontre des hommes et de ce pays dont elle connaît le caractère secret. Elle nous en dit les passions, les silences et le sens des valeurs. Un regard empreint de sensibilité, d’amour et de compassion.

Mon avis

Alysa Morgon a une façon bien à elle d’écrire, on y découvre l’histoire magnifique de Marie dans un paysage qui occupe tout autant de place que les personnages. Tout y est narré d’une façon très particulière, bien souvent en rimes, les mots dansent sur fond de poésie. Je ne sais si Alysa est douée en peinture mais elle possède l’œil d’un peintre, elle vous embarque dans sa Provence ; son stylo est son pinceau, ses mots, les couleurs. Lorsque je lisais j’avais l’impression de détailler une toile de maître.

J’ai beaucoup aimé les soirées animées à la Grangette Bleue à « dégover » les amandes récoltées, j’ai appris ce qu’était « le travail désespoir » qui consiste à sortir l’amande de sa coquille, « le mevouillon », à l’aide d’un Fer « Lou Fere ». J’ai été très attentive au grand bouleversement, la lavande qui remplacera au fur et à mesure les amandiers, ce qui transfigurera le paysage, changera le train de vie des habitants. Quant à Marie… que dire ? Tendresse, amour, dévotion, destinée… je ne peux vous en dévoiler la vie.  Alysa une très jolie histoire, pleine de vérité !

Merci Alysa

José

 

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

 

Petit plus, montage que l'histoire m'a inspiré

 

B7931e3d8491545307c297e2d3667004

Ajouter un commentaire