9782702158838 001 t

Marie des Adrets - Antonin MALROUX

1906, dans le Cantal. Marie vit auprès de ses parents dans un hameau non loin d’Aurillac. Elle est d’une rare beauté...

4èe de couverture

1906, dans le Cantal. Marie vit auprès de ses parents dans un hameau non loin d’Aurillac. Elle est d’une rare beauté, ce qui lui vaut d’être courtisée par tous les garçons des environs. Les fils des gros fermiers voisins, chez qui ses parents travaillent comme domestiques, ne sont pas les moins pressants. Mais Marie croit au grand amour et repousse fermement ses prétendants au risque de susciter de violents ressentiments. Un jour, quelqu’un l’enferme dans une grange et y met le feu. La jeune fille survit à l’incendie mais est défigurée. Qui est le coupable ? Avec un courage qui force l’admiration, Marie tente de reconstruire sa vie brisée jusqu’au jour où elle a l’occasion de se venger…
 

Écrivain sensible et inspiré, Antonin Malroux fait du fabuleux destin d’une petite paysanne cantalienne intrépide et obstinée un hymne merveilleux à l’amour et à la générosité. Sa fidélité au terroir auvergnat lui a valu la plus belle des reconnaissances puisque l’on a donné son nom à l’école communale de son village natal.

Mon avis

Une magnifique histoire de Antonin Malroux, celle de Marie des Adrets au destin très particulier.

Un roman que j'ai adoré, de la douceur, des sentiments, des rebondissements et de la tristesse. Très beau

Mon résumé

1906, depuis sa plus tendre enfance, Marie grandit auprès de ses parents, tous deux domestiques chez un riche propriétaire terrien qui loge la famille dans une petite maison près d'une certaine fontaine, non loin du domaine. Marie y grandit heureuse et aimée de tous, avec les 2 fils du maître et les 3 enfants de la ferme voisine, ils parcourent le chemin de l'école ensemble, se comportent comme frères et sœurs, jouent, rient, se chamaillent. Puis vient l'adolescence, Marie est de plus en plus jolie, d'une beauté particulière et tous les garçons des environs la courtisent. Les rivalités et les jalousies entre tous ces jeunes hommes dont les 2 fils du domaine et un des fils de la ferme voisine s'accentuent ; mais Marie les repousse, elle croit au grand Amour. Un jour en se rendant dans la grange pour récupérer de l'osier, Albert l'aîné du domaine s'enferme avec elle pendant que Roger son frère fait le guet, elle se débat, crie ; heureusement, son père arrive à temps, pour empêcher le pire. Il menace Albert de tout rapporter au patriarche mais ce dernier est l'héritier et sous forme de chantage, Albert les met en garde ; s'ils parlent, il les fera renvoyer. Ce secret restera entre Marie et son papa ; l'affaire est étouffée. La vie reprend son cours, Marie n'ira plus à la ferme, dorénavant elle restera à la maison, quand elle sort elle est toujours escortée de Germain son ami et voisin du même âge. Elle aime regarder son père travailler l'osier et s'y essaie, devenant de plus en plus experte dans l'art de la vannerie, c'est tout naturellement qu'elle va faire les marchés avec lui pour y vendre ses créations qui sont de plus en plus cotées. La jeune fille ne croise plus que très rarement les 2 frères mais un jour quelqu'un l'enferme dans le hangar où l'osier est stocké et y met le feu. Elle survit à l'incendie mais elle est défigurée... qui est le coupable ? Sa vie est brisée et c'est avec courage qu'elle va se reconstruire dans tous les sens du terme, jusqu'au jour où... elle va avoir l'occasion de se venger ! Puis, la 1ere guerre mondiale éclate et elle va devoir affronter encore de terribles épreuves. Cette jeune femme courageuse va prendre son destin en mains et faire acte de bravoure.

                                                                                                                                                                   José

En savoir plus sur l'auteur

Ajouter un commentaire