Créer un site internet

9782379131110 475x500 1

Madame S - Sylvie LAUSBERG

Qui se cache derrière la fameuse Marguerite Steinheil, cette femme connue aujourd'hui pour cette partie sulfureuse de l'histoire de France ?

Suivez les traces de l'intrigante Madame S, ou Meg, dans cette enquête palpitante qui vous emmènera dans les secrets de la France de Dreyfus, des crises d'Etat, de Felix Faure, de Zola ou encore d'une sexualité librement assumée...

4ème de couverture

C’est une histoire bien française. Le 16 février 1899, à l’Élysée,
Félix Faure s’étouffe de plaisir dans les bras de sa maîtresse, une certaine Mme Steinheil. « Le Président a-t-il encore sa connaissance ? Non, elle est sortie par l’escalier de service. » Clemenceau commente : « Il se voulait César, il ne fut que Pompée. »
Mais qui était cette mystérieuse Madame S ?
Assurément pas une cocotte. Héritière d’une grande famille d’industriels protestants, mariée trop jeune à un peintre trop vieux, Madame S est alors la coqueluche du Tout-Paris politique. Sur fond d’affaire Dreyfus, elle se rapproche de Félix Faure et s’installe au coeur du pouvoir et des secrets d’État. Après la mort du Président, elle disparaît. On la retrouve neuf ans plus tard, accusée du meurtre de sa mère et de son mari. Elle est emprisonnée, jugée, innocentée. Disparaît encore. Épouse un lord anglais, s’installe à Brighton et finit enlevée au Maroc…



 

Mon avis

Un livre fort fort intéressant, ce n'est pas un roman mais une biographie, mais ne dit-on pas souvent "oh ! sa vie est un véritable roman !" 

Une histoire qui a fait couler beaucoup d'encre, parler dans les chaumières et a donné des sueurs froides à toute la haute société, la magistrature et surtout le monde politique. 

Un ouvrage donc qui se lit comme un roman tant on va de rebondissements en interrogations, un livre complexe politiquement et historiquement, mais qui m'a passionnée et plongée au sein de manigances politiques, de mensonges, d'intrigues et de crimes sans doute maquillés et toujours non élucidés ;  un travail de fourmi réalisé par l'auteure qui a étudié et essayé de retracer au plus près, la vie d'une femme fascinante, troublante qui sous la 3eme République a fait la une de toute la Presse Nationale et Internationale. 

L'auteure, historienne et psychanalyste, Sylvie Lausberg, a enquêté et nous livre dans cet ouvrage, la biographie de Madame S, cette femme issue de bonne famille, instruite, intelligente, belle, courtisée, désirée et très jalousée, qui avait ses entrées auprès des hommes les plus influents du tout Paris et naviguait dans les méandres des stratèges fort complexes de la politique au plus près du pouvoir et de ses secrets. 

Mais qui était cette femme ?

Rappelez-vous, vous en avez tous entendu parler ; le 16 février 1899, à l’Élysée, Félix Faure, Président de la République meurt "de plaisir" dans les bras de sa maîtresse, Madame Steinheil. 

Une intrigue passionnante, je remercie l'auteure, pour tout ce travail accompli, merci aux Éditions de Borée - Mon Poche et à Virginie en particulier pour son envoi en SP.

José


 

Mon résumé

Dans une période tendue, en pleine affaire Dreyfus où la France est partagée en deux, où la misogynie est de mise et où la presse n'hésite pas à fausser l'opinion publique, l'auteure s'applique à retracer le parcours de Madame Steinheil.

Salie par la presse, raillée par les politiques dont Clémenceau, cette femme fait PEUR.

Un vent de vengeance souffle, dans les hautes sphères du pouvoir et de la justice. Madame S, détient des papiers importants que lui a confiés son amant Félix Faure, elle a aussi reçu en cadeau des bijoux dont un certain collier de perles. Affaire d'État, affaire diplomatique toujours est-il que ça en fait trembler plus d'un. 

Quelque temps plus tard nous retrouvons Mme Steinheil, au cœur d'un nouveau drame. A la suite d'un vol perpétré à son domicile où ils ont été attaqués physiquement en pleine nuit, la police découvre, Mme S blessée et deux cadavres, celui de son époux et de sa mère, ce dont elle est vite accusée. Aux prises avec la justice, rien ne lui sera épargné, huée, humiliée, emprisonnée, jugée par un tribunal entièrement masculin, elle gardera toujours la tête haute et la foi ; son seul tort, elle se revendiquait d'être une femme libre dans ses propos, ses gestes et sa sexualité.  

C'est grâce à un travail considérable et acharné de recherches très pointues, que nous allons suivre cette femme, son enfance, son mariage forcé à un peintre aux penchants homosexuels, ses amants, son emprisonnement, son procès, puis son exil en Angleterre où elle s'est remariée et finira enlevée au Maroc. Était-elle coupable ? Si oui, de quoi ? Qui à ce jour peut dire qu'il détient la vérité ?

José

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire