Créer un site internet

Couv47883912 1

Les Promesses de l'innocence - Eric LE NABOUR

Alger, 1er novembre 1954. Écartelées entre leur amitié et le monde qui, autour d'elles, s'embrase, Clotilde, Judith et Naïma fêtent leurs vingt ans. 

4ème de couverture

Novembre 1954. Sous le soleil intranquille d'Alger, trois amies célèbrent leurs vingt ans le même jour. Dans cette Algérie aux beautés enchanteresses, chacune vit sa jeunesse traversée par des doutes et des espoirs. Entre ses parents et l'officier auquel on veut la marier, Clotilde sent le contrôle de sa vie lui échapper. Naïma a dû renoncer à devenir infirmière pour veiller sur son père malade et ses frères. Judith, étouffant dans le cocon familial traditionnel, vit une passion secrète avec son amant arabe.
Trois destins que tout, en apparence et dans la précipitation des événements, doit vouer à la rupture sinon à l'affrontement. Et pourtant...
Un roman choral sur la force sacrée de l'amitié et les choix courageux de trois femmes qui ne cesseront de se chercher, de part et d'autre de la Méditerranée.

Mon avis

Un auteur que je lis pour la première fois, j'ai aimé ce roman, qui relate un moment de notre Histoire difficile à scinder. Je crois que c'est la première fois que je lis un roman qui se déroule sur fond de guerre d'Algérie aussi bien expliqué. Une guerre que l'on connaît certes, mais une guerre compliquée, complexe, j'avoue que j'ai regardé il n'y a pas longtemps des documentaires sur le sujet et c'est encore confus. Une guerre qui comme toutes les guerres a laissé des traces, et qui, selon du côté où l'on se place, nous porte à réfléchir sur des points de vue divergents et des agissements sanglants, barbares et cruels de part et d'autre, chacun avait ses raisons, mais chaque camp aura beaucoup de choses “pas jolies, jolies” à se reprocher.

1954, Algérie, un conflit armé voit le jour, monté par un Comité révolutionnaire, constitué de différents chefs du FLN (Front de Libération National) issus de l'OS (organisation spéciale) qui réclame à la France son indépendance, fini le monde des colons et leur emprise, la Révolution algérienne éclate, mais là où ça se complique, des mouvements divergent au sein du peuple algérien et vont mener en même temps une autre guerre, comme celle qui oppose le MNA (Mouvement national algérien) au FLN et celle de différents clans au sein de ce même FLN, tels que le MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques) ; bref, OAS (Organisation de l'armée secrète), PPA (Parti du peuple Algérien ) etc, nombre de groupes voient le jour, très compliqué, qui fait quoi ? 

C'est donc justement là où ce roman est intéressant, car nous allons suivre la guerre à travers le regard de trois jeunes filles, trois amies pour la vie. C'est ce qu'elles se sont promis tout du moins. Nées toutes trois le même jour, elles sont inséparables et se disent sœurs de cœur ; leur anniversaire elles le partagent et se jurent de toujours le faire ensemble. En cette année 1954, elles ont 20 ans et elles se sont réunies pour l'occasion. Clotilde, catholique, Européenne, fille unique d'un gradé militaire français, parachutiste qui a fait le Vietnam et d'une mère pied-noire ; Judith, juive, pied-noire, fille unique d'un couple de riches bijoutiers qui ont pignon sur rue ; Naïma, musulmane, arabe, 3 frères, orpheline de mère et dont le père possède une épicerie. 

Il est sûr que lorsque la guerre éclate et s'amplifie, plus rien n’est pareil pour chacune d'elle, leurs chemins divergent, chacune retranchée d'office dans son propre camp, mais l'amitié dans tout cela, en restera-t-il des bribes ? Pourtant, elles se ressemblent, elles ont toutes les trois un besoin de liberté, vont-elles surmonter cette haine, vont-elles résister à cette ignoble guerre ? C'est entre France et Algérie que leur destin va se jouer.

J'ai également beaucoup aimé le personnage fort de Thomas ROBAN, le père de Clotilde, ce militaire, colonel parachutiste qui a fait le Viêtnam. Intègre et patriote, soldat avant tout et fier de l'être, qui par certains traits de caractère et son parcours m'a fait penser à un personnage célèbre bien connu, qui a combattu sous les ordres du Général Massu.

Et puis, tous ses merveilleuses descriptions sur le pays, ses couleurs, ses parfums, sa végétation, ses mets, ses rues, sa casbah, ses musiques, sa mer calme et tranquille, son ciel bleu uniforme et cette chaleur étouffante, bref on visualise parfaitement, on s'y croirait. Franchement super bien écrit et décrit, ça m'a passionnée.

Merci à l'auteur pour ce témoignage fort intéressant, merci aux Presses de la Cité et à M.Jeanne en particulier pour son envoi en SP.

José 

 

Mon résumé

A Alger, Clothilde a invité dans sa villa ses deux amies d'enfance, Judith et Naïma, elles sont nées le même jour et comme chaque année elles fêtent leur anniversaire ensemble.

En cette année 1954, elles ont 20 ans et c'est au champagne qu'elles les célèbrent en rêvant à leur future vie qu’elles espèrent pleine d’aventures et de liberté, mais un malaise plane sur leur petite fête, la Révolution algérienne est en train de couver.

Le père de Clotilde, colonel de l'armée française rentré d'Indochine, est en poste à Alger, son souhait serait que sa fille épouse l'officier avec lequel elle flirte, mais Clotilde rêve de liberté. Judith quant à elle, se rebelle contre ses parents juifs très possessifs et fréquente en secret un jeune arabe. Quant à Naïma, son rêve de devenir infirmière est fort compromis, sa mère est décédée, son père tombe gravement malade, deux de ses trois frères reprennent l'épicerie, le 3ème serait entré au MTLD (Mouvement pour le triomphe des Libertés démocratiques), elle sait qu’il est de son devoir de prendre en charge la maison. 

Lorsque la Révolution éclate, les trois amies sont conscientes de la situation, choisir entre rupture ou affrontement, leur amitié dans tout cela, sera-t-elle la plus forte, résistera-t-elle à cette guerre ? 

José

En savoir plus sur l'auteur

 

 

A vous de lire leur extraordinaire destin.

 

Ajouter un commentaire

 
×