Pixiz 04 02 2016 15 28 20

Les Dames de La Glycine - Mireille PUCHARD

Les sœurs Delalande ont grandi dans un écrin d'amour et de douceur, sous l'exubérante glycine mauve de la demeure familiale des Cévennes...

 

4ème de couverture

Les sœurs Delalande ont grandi dans un écrin d'amour et de douceur, sous l'exubérante glycine mauve de la demeure familiale des Cévennes. Dès le berceau, Agnès et Eva ont tout pour que se déploient devant elles de beaux lendemains. Elles sont inséparables, jusqu'à ce qu'un élégant courtier en vins emmène Agnès vers un nouveau foyer, à Chamalières, laissant la cadette inconsolable.
C'est au début du XXe siècle que le destin des deux sœurs connaît de douloureux revers. Epreuves familiales, guerre, solitude, deuils, rien ne leur sera épargné. Mais, en puisant dans les valeurs fortes de leur enfance, leurs souvenirs enchantés, les dames de La Glycine vont prodiguer le meilleur de ce qu'elles ont reçu.
Jusqu'à l'heure des choix et des résistances...

Mon avis

Une superbe histoire, entre Cévennes et Massif central dans laquelle je me suis prise d'affection pour ces deux vieilles dames, au caractère très fort et à la mentalité exemplaire.   

Fin du XIXe siècle, dans une maison cossue garnie de glycine, une enfance dorée pour deux enfants élevées dans une famille aisée des Cévennes, les premiers bals et l'entrée dans le monde de la bonne société, des parents qui ont su leur inculquer de véritables valeurs qu'elles n'oublieront jamais. Un mariage heureux mais un bébé handicapé pour l'une, une déception amoureuse pour l'autre, leurs chemins semblent diverger mais c’est à Chamalières dans la superbe maison recouverte de glycine que l’aînée accueille sa cadette.     Puis les guerres, 14-18 et le sort qui s'acharne sur l'aînée, les deuils, la seconde guerre mondiale 39-45 où rien ne leur sera épargné.

C'est pourtant avec malice parfois, que ces deux écorchées de la vie vont faire face et redresser la tête.  Elles ne perdront jamais cette petite lueur de jeunesse en elles et seront toujours là pour les autres. Deux sœurs complices et espiègles qui le resteront toujours malgré les aléas de la vie. Deux vieilles femmes, charmantes, très très soudées, qui ne se sont pratiquement jamais quittées et qui à travers la plume de l'auteure vont évoquer leur vie, avec leur lot de joies, de peines, de fardeaux et de souffrances. 

Elles vont se donner une ligne de conduite en ne gardant que les bons moments de leur vie grâce aux acquis de leur enfance, en magnifiant ceux qu'elles ont aimés et en cachant la tristesse de leur cœur brisé ; pour elles, les autres n'ont pas à supporter leur souffrance. 

Un excellent livre, merci à Mireille Pluchard et aux Éditions Presse de la Cité - Terres de France, à Marie-Jeanne en particulier pour son envoi en SP. 

Mon résumé

Les Cévennes, fin du XIXe siècle, c'est dans une belle demeure entourée d'une majestueuse glycine, que nous est relaté l'enfance dorée et l'adolescence de deux petites filles, Agnès et Eva, choyées et préparées au bonheur. A priori un avenir plein de promesses leur sourit, mais la vie en sera autrement, les peines, les déceptions, les guerres et tout leur sera repris. Deux sœurs inséparables, loin d'être aigries, elles vont savoir embellir et sublimer leur passé. Les malheurs et déceptions qui vont jalonner leur existence vont les renforcer, elles vont mettre à profit toutes les valeurs reçues et ne donner que le meilleur de leur vécu, elles ne raconteront que les bons souvenirs et cacheront leur tristesse. 

José

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire