9782258134430ori 1

Les chemins creux de Saint-Fiacre - Daniel CARIO

Comment se sentir légitime, dans le secret de ses origines, auprès de deux femmes insensibles ?  Grâce à son amitié avec le vieux guérisseur Daoudal, un petit garçon va grandir, aimer, souffrir. Apre et tendre, l’enfance d’Auguste émaillée de souvenirs authentiques, dans un village morbihannais.

4ème de couverture

C’est l’enfance d’un malaimé, d’un petit garçon sans père connu, éduqué à la dure par sa mère et sa grand-mère, et qui doit veiller sur son cadet à qui, d’office, on pardonne tout. Alors, dans les chemins creux autour de Saint-Fiacre, Auguste – sept ans, gamin vif, tendre, plein de ressources – conquiert son espace de liberté, appréhende la vie au contact de la nature et recueille des animaux blessés... C’est non loin également qu’Auguste fait deux rencontres décisives. La première scelle une amitié entre deux solitaires. Le vieux Daoudal, guérisseur mis au ban par le village, va éclairer sa conscience et le guider avec bienveillance. Puis c’est la petite Lise qui va toucher Auguste en plein cœur. Par deux fois… 

 

Mon avis

Après avoir lu Petite Korrig qui m'avait fort plu, j'ai eu envie de découvrir un nouvel ouvrage de cet auteur.

Un roman touchant et émouvant, qui devrait plutôt plaire à la gente masculine, qui se retrouvera certainement dans "Les turbulences de l'enfance" de ce petit garçon. Moi perso, les longs passages sur ses frasques et ses jeux dans la campagne m’ont moins séduite.

Cependant l’histoire vraie de ce gamin mal aimé et mal traité par sa mère et sa grand-mère m'ont amenée à me révolter contre cette injustice. Ses expériences, tant dans la campagne, à l'école qu'auprès d'un vieil Hermite ou d'une petite étrangère qui arrive au pays vont lui servir et le sauver du sort qui aurait pu le transformer en "un mauvais garçon".  Puis il y aura la guerre, les Allemands et la terreur qu’ils sèment, tout ça pour un enfant, c’est dur !  Un enfant élevé à l’école de la vie.


L'auteur nous relate ici l'histoire de son cousin germain et lui rend un bel hommage.

Mon résumé

Auguste est un petit garçon, né en 1932 de père inconnu, un état de fait mal vu pour l'époque. Comme si la faute lui incombait, il en porte toute la responsabilité sur ses épaules. Élevé à la campagne, mal aimé par sa mère et sa grand-mère, qui le maltraitent, un grand-père trop souvent absent, c'est dans la nature qu'il se ressource en récupérant tous les animaux en perdition.
Atteint d'un zona, il va faire la connaissance d'un vieil homme, Daoudal, qui de par ses pouvoirs de soigneur, magnétiseur, rebouteux est à la marge de la société et est considéré comme un sorcier par l'ensemble du village.
L'enfant va se prendre d’amitié pour ce guérisseur et le considérer comme un père de substitution et c'est auprès de Daoudal qu'il va apprendre les vraies valeurs de la vie.


Sans cet homme, il aurait sans doute pu mal tourner.

 

Sa petite enfance, son entrée à l'école, la disparition de sa « copine » et la guerre qui éclate vont le marquer à jamais !

José

 

En savoir plus sur l’auteur

Ajouter un commentaire