Créer un site internet

41a37kpvx3l sx309 bo1 204 203 200

Les Carnets d'Esther - Florence ROCHE

Août 1962 : les lendemains sont pleins de promesses pour Esther Lescure, séduisante créatrice de mode...

4eme de couverture

Août 1962 : les lendemains sont pleins de promesses pour Esther Lescure, séduisante créatrice de mode, choyée par son père Bertrand. Mais son monde s'effondre quand celui-ci meurt dans un incendie criminel. L'assassinat de Bertrand serait-il lié aux zones d'ombre de sa jeunesse durant la guerre ? La jeune femme part sur les traces d'un mystérieux Elzear, qui avait confié à son père les rênes de son entreprise de confection avant la rafle du Vel' d'Hiv en 1942... Pour quelles raisons ? Esther ira jusqu'à New York pour connaître toute la vérité. Quitte à perdre ses dernières certitudes ? Une quête bouleversante des origines.

Mon avis

Un livre émouvant, que l'on n'a pas envie de lâcher tellement pris par l'intrigue;


Une histoire intense, surprenante quelques fois ; mais, c'est un roman ! Celle d'une Amitié hors norme entre 2 hommes, l'un juif, l'autre pas et du destin incroyable et époustouflant de 2 fillettes qui un soir de rafle sont mises dans le même berceau. L'une sera raflée l'autre pas.

Amitié forte, secret de famille très très lourd à porter, intrigues, recherche d'identité, énigmes, amours filiaux et paternels extraordinaires, rebondissements tels que l'on est sûr de deviner la chute, mais en fait détrompez-vous, jusqu'à la fin on en apprend et découvre toujours !


L'auteure nous embarque dans les années 1960 et nous fait plonger tout à coup dans la 2eme guerre mondiale, avec tout ce que ça implique ; l'antisémitisme, la haine, les horreurs, les sacrifices, les opportunités des uns et la malchance des autres.


Mais surtout, ce qui m'a époustouflée, ce sont ces pages et ces pages noircies par Elzezar, le commerçant juif arrêté, dans lesquelles il relate tout ce qu'il a vécu, depuis la rafle du Vel' D'Hiv, son séjour au camp de Pithiviers, sa déportation vers Auschwitz, son internement puis sa "cache", au sein du village nazi due uniquement à son talent de violoncelliste, ses retrouvailles après-guerre dans une Allemagne en ruines.

Le journal d'un homme déporté qui vous prend aux tripes et qui ne peut vous laisser indifférent. Comment ont-ils pu se sortir de cet enfer ?


J'ai tremblé pour cet homme et cette petite fille, j'ai aussi eu envie d'aider Esther dans sa recherche, son enquête et j'ai eu de la peine avec elle lors de ses découvertes catastrophiques, de quoi en déstabiliser plus d'un.
Bref, une excellente histoire que je vous recommande.
La 4eme de couverture ci-dessous vous en fait un résumé, je n'en dirai pas plus.

Merci Florence

José

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

                                                      

Ajouter un commentaire