Créer un site internet

1934949884

Le secret d'Emma - Karine LEBERT

Une intrigue captivante dans laquelle amitié, amour et haine s'enchaînent à travers trois époques.

4ème de couverture

Au cœur d'un petit village du littoral cauchois, l'inimitié entre gens de la terre et gens de la mer est bien ancrée. Mais Emma, fille de bourrelier et passionnée par les chevaux percherons, et Armelle, fille de pêcheurs terre-neuvas, sont pourtant les meilleures amies du monde. Toutes deux aiment à décrier Angélique, la fille du maire et riche propriétaire du haras La Licorne. Chamailleries d'enfants, sans grande importance. Mais lorsque le père d'Emma est victime d'un tragique accident de cheval au haras, un doute subsiste : ce drame est-il vraiment accidentel ? Peu de temps avant de mourir, il évoque, dans ses délires, l'apparition d'une ombre malveillante...

Mon avis

Un très beau roman que j'ai fort apprécié, heureuse de retrouver l'écriture de Karine Lebert. 

1890, Normandie, Veules les Roses, l'auteure nous plonge dans trois univers très différents ; les gens de la terre, ceux de la mer et les riches propriétaires. 

Elle nous brosse ainsi le portrait de trois jeunes filles issues de ces milieux respectifs, qui vont grandir, aimer et subir les différents codes de bienséance dans ces milieux réglementés par et pour les hommes.

Amitié, amour, haine, vengeance, énigmes et morts suspectes nous tiennent en haleine et nous emportent au cœur de ces tourmentes. Des mondes aux antipodes entre terre et mer, entre ouvriers et bourgeois, entre misère et opulence à l'image de l’écart avéré entre chevaux de trait et chevaux de courses.

Des personnages attachants d'autres exécrables gravitent autour de ces trois toutes jeunes filles dont l'amitié sans faille lie Emma et Armelle ce qui exaspère Angélique, fille unique détestable, capricieuse et intrigante. C'est le temps de l'insouciance et des moqueries encore enfantines mais l'âge adulte arrive à grands pas et bien des bouleversements vont enrayer leur destin. 

Dans ces mondes qui se côtoient mais ne se mélangent pas, où les alliances sont inenvisageables, l'argent en est le nerf et la rancune tenace ouvre la porte à bien des vengeances. 

Un livre de terroir fort intéressant qui nous plonge à la fin du XIXème siècle dans cette magnifique petite ville de Veules-les-Roses où les Parisiens aisés s’adonnent aux premiers bains de mer, nouvelle mode lancée par la duchesse du Barry et où le monde équestre d’un somptueux haras en deviendra le principal décor. Je me suis passionnée pour la vie de ces trois jeunes filles à tel point que j'aurais même aimé en avoir plus au niveau de certains chapitres, prise dans le feu de l'action, la fin du livre approchait, je me disais, il va y avoir une suite, ce n’est pas possible. En fait, je n'avais pas envie de quitter, tout simplement, ces trois jeunes femmes.

Un grand merci à l'auteure, Karine Lebert, aux Éditions De Borée et à Virginie en particulier pour l'envoi en SP. 

(Cependant, petit bémol, je n'ai pas compris la couverture de ce livre, la robe ne correspond pas à l'époque, dommage). 

José

Mon résumé

1890 à Veules-les-Roses en Normandie, 3 adolescentes de 13 ans s'y côtoient.  Emma, Armelle et Angélique, issues de 3 milieux très différents. Celui des gens de la Terre, où l'on rencontre Emma, 13 ans, fille du bourrelier fort connu et très prisé dans la région, propriétaire également de chevaux percherons qu'il loue aux cultivateurs ; sans être riches, ils sont aisés et Emma malgré son statut féminin, rêve de devenir un jour “éleveuse” de percherons. 

Sa meilleure amie, Armelle, est issue du monde des gens de la mer, le père, le frère à l'image des ancêtres sont pêcheurs terre-neuvas, ils partent de longs mois, en mer au péril de leurs vies, tandis que leurs familles, femmes et enfants vivent dans des quartiers de misère en bord de mer. Deux mondes qui s'ignorent mais Emma et Armelle en font fi et sont les meilleures amies du monde.

Quant à Angélique, la fille du Maire de la commune qui n'est autre que le riche propriétaire du haras La Licorne, dont les purs-sangs et les prix remportés sur les champs de courses ont contribué à sa fortune et sa renommée, orpheline de mère choyée par son père, elle est pédante, imbue de sa personne, ce qui le rend détestable.

C'est le tout début des bains de mer, nouvelle mode lancée par la duchesse du Berry où les Parisiens aisés se précipitent, ce qui choque les habitants du cru. Angélique ne résiste pas à l'envie de les imiter, lorsque Emma et Armelle la surprennent, ces dernières se moquent ouvertement d'elle. Vexée au plus haut point, Angélique en gardera une immense rancœur.  Lorsqu'un jour le père d'Emma se rend au Haras pour vérifier tout le matériel, il fait l'objet d'un grave accident dont il ne se relèvera pas indemne, sur son lit de mort il révèle un secret à sa fille....

 

José

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire