Créer un site internet

124702132 o

Le pensionnat de Catherine - Florence ROCHE

Dans les années 1960, les secrets de la guerre commencent seulement à affleurer…

4ème de couverture

Dans les années 1960, les secrets de la guerre commencent seulement à affleurer. Ainsi, Samuel, jeune professeur, apprend, à la mort de sa mère adoptive, qu’il a été recueilli en 1943
non loin de la frontière suisse où un réseau de passeurs aidait les Juifs à fuir.
En Haute-Loire, Camille, elle, seconde sa mère Catherine, une veuve qui dirige avec autorité un pensionnat de jeunes filles. L’arrivée d’une nouvelle enseignante, qui porte de
lourdes accusations à l’encontre de Catherine, va remettre en cause les certitudes de Camille sur sa filiation.
C’est dans la région d’Annecy que Samuel et Camille vont se rencontrer par hasard au milieu des ruines du chalet des anciens passeurs de Juifs. Tous deux se lancent dans une périlleuse quête de leurs origines et, surtout, découvrent l’amour…

Mon avis

Un très bon roman, où injustices, intrigues et rebondissements nous tiennent en haleine. Dès les premières pages on est happé, difficile de poser le livre.
Une histoire dans l'Histoire !


L'auteure Florence Roche nous fait découvrir dans ce roman une partie pas très glorieuse du passé de certains individus pendant la 2ème guerre mondiale. Celle de soit disant passeurs de Juifs, qui profitaient de la situation pour s'enrichir en dépouillant et tuant ces malheureux ou encore celle d'individus qui collaboraient lâchement avec l'ennemi. Tout l'inverse des héros ; des êtres vils qui n'hésitaient pas à trahir et tuer en temps d'occupation.
L'histoire de 2 jeunes gens issus l'un d'une famille juive éclatée, l'autre d'une famille de notables très connus qui entreprennent sans se connaître la même démarche, celle d'aller à la recherche de leur passé tragique ! L'amour entre Samuel et Camille sera t-il possible ? A vous de le découvrir.

Un excellent moment.

                                                           José

 

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire