9782702157480 001 t

Le maître du Castellar - Françoise BOURDON

En 1883 en Camargue, Noémie Valade, veuve, femme de lettres, se remarie avec Frédéric Marescot...

4ème de couverture

En 1883 en Camargue, Noémie Valade, veuve, femme de lettres, se remarie avec Frédéric Marescot, propriétaire du mas du Castellar dont il a récemment hérité. Ancien communard endurci par le bagne, Frédéric se consacre avec passion à l’élevage des taureaux de sa manade.
Noémie a ses blessures secrètes. Jusqu’à sa mort, sa belle-mère l’a accusée d’avoir poussé son premier mari au désespoir et au suicide. Elle croit que ce remariage sera un nouveau départ mais le temps des illusions sera court. Frédéric se montre cassant ; il supporte mal le désir d’émancipation de sa femme. Surtout, il n’a pas tout dit de son passé. Une ombre plane dont Noémie a le pressentiment qu’elle rendra à jamais impossible leur bonheur...

L'émouvant destin d'une femme en quête d'hamonie malgré les tourments de la vie. Une ode inspirée à cette terre de mystère, de sel et d'eau, de taureaux, de chevaux sauvages, aux traditions fascinantes qu'est la Camargue?.

 

 

Mon avis

Un ouvrage que j'ai particulièrement aprécié, que de souvenirs évoqués en le lisant !

XIXème siècle, Françoise Bourdon nous emmène en paysage camarguais, dans une manade, une vraie ; avec tout ce monde qui gravite autour, les gardians, les chevaux, les taureaux, les intempéries, les fêtes, les traditions… Nous assistons à la rencontre d’une jeune femme, Noémie, avec le beau et mystérieux Frédéric, homme tourmenté qui porte un lourd passé. Mais quel est-il ?

Noémie jeune veuve tombe amoureuse de cet homme, l’épouse, mais lui, l’aime-il ? Longtemps, longtemps elle s’interrogera à ce sujet.  Elle, est une femme de lettres émancipée qui ne cessera pas d’écrire malgré une certaine réticence de son mari.

Lui, après une absence forcée et prolongée, loin de la Camargue, essaiera de se faire un nom dans ce monde de manadiers. En effet, à la mort de son oncle, Frédéric est devenu le « Maître du Castellar » et il va devoir s’affirmer en temps que véritable Manadier, Noémie devra être, elle aussi à la hauteur, son mari lui laisse carte blanche pour diriger la manade et devenir une maîtresse de maison exceptionnelle. Leurs parcours ne seront pas de tout repos, leur vie maritale non plus. Nous aurons même le bonheur de côtoyer à travers cet écrit,  le grand homme Frédiric Mistral et Folco de Baroncelli, le marquis de Camargue.

Merci Madame Bourdon. Vous me faites revivre à travers cet ouvrage de belles heures passées un été en Camargue, notamment au mas de Henri AUBANEL gendre du marquis de Baroncelli, aux Saintes Marie de la Mer ! Que de souvenirs !

Mon résumé

En 1883, en Camargue, Noémie Valade, femme de lettres, se remarie avec Frédéric Marescot, propriétaire du mas du Castellar dont il a récemment hérité. Ancien communard endurci par le bagne, Frédéric se consacre avec passion à l'élevage des taureaux de sa manade.

Noémie a ses blessures secrètes : jusqu'à sa mort, sa belle-mère l'a accusée d'avoir poussé son premier mari au désespoir et au suicide. Elle croit que ce remariage sera un nouveau départ, mais le temps des illusions sera court. Frédéric se montre autoritaire ; il supporte mal le désir d'émancipation de sa femme. Et surtout, il n'a pas tout dit de son passé. Une ombre plane dont Noémie a le pressentiment qu'elle rendra leur bonheur à jamais impossible....

José

En savoir plus sur l'auteure

Ajouter un commentaire