Créer un site internet

9782702166406 001 t

Le Front dans l'azur - Hélène LEGRAIS

Eté 36. Madeleine, élève-infirmière et athlète prometteuse, monte dans le train à destination de Barcelone...

4ème de couverture

Eté 36. Madeleine, élève-infirmière et athlète prometteuse, monte dans le train à destination de Barcelone pour participer avec la délégation française aux Olympiades populaires antifascistes, organisées en réaction aux Jeux olympiques de l’Allemagne nazie à Berlin.Des compétiteurs venus de tous les pays se retrouvent en Catalogne pour une grande fête du sport et de la fraternité. À l’hôtel, au stade de Montjuïc où ils s’entraînent, au gré des promenades dans une ville riche de découvertes, les amitiés se nouent dans la joie et l’enthousiasme. Mais, la veille de la cérémonie d’ouverture, le coup d’État militaire de Franco plonge Barcelone dans le chaos et signe le déclenchement de la guerre. Courtisée par Marcel, brigadiste libertaire parisien, et Aleix, militant catalan indépendantiste, Madeleine est emportée dans la tourmente qui s’empare de l’Espagne… 

Mon avis

Roman que j'ai lu doucement, afin de m'en imprégner pour en comprendre tout le sens, du moins essayer. Quitte à rechercher sur internet les photos des endroits cités, car je ne suis jamais allée dans ce pays catalan français ou espagnol. L'auteure met tellement de passion à décrire cette Catalogne avec une petite pointe de chauvinisme qui est tout à son honneur, qu'il me fallait aussi m'y plonger.

Quel merveilleux et passionnant ouvrage ! Bravo et Merci Hélène.

Un roman certes, mais pas que ; un puits d'informations, tant historiques et politiques que géographiques et sportives.

L'auteure rend un bel hommage à tous ces jeunes volontaires étrangers qui sont restés, venus ou revenus se battre pour aider les républicains espagnols, apporter leur soutien à un peuple en détresse face à Franco et son armée. Et surtout, surtout, une ode aux femmes courageuses qui sont entrées dans ce conflit de toutes sortes de manières (presse, photographes, infirmières, combattantes etc.) Femmes qui se sont engagées au plus près du front et ont su tenir vaillamment, au péril de leur vie, sur fond d'hymne des Mujeres libres (organisation féministe fondée contre le machisme et le fascisme) dont voici quelques vers ; "Poings levés femmes d'Espagne/Jusqu'à des horizons empreints de lumière/Par des routes ardentes,/Les pieds dans la terre/Et le front dans l'azur".

Un pan d'histoire que je ne connaissais pas ou très mal. A commencer par les Olympiades populaires antifascistes prévues à Barcelone en cet été 1936 en réaction aux Jeux Olympiques devant se dérouler dans l'Allemagne nazie d'Hitler ; un mouvement réfractaire à la montée en puissance du régime nazie et de l'antisémitisme.

Mon résumé

Tout commence dans le train à Paris et ce n'est que joie, engouement, rire et insouciance durant le trajet. L'arrivée en Catalogne des différentes délégations sportives, la découverte de Barcelone, du stade de Montjuïc, des compétiteurs étrangers venus de partout. La magie opère, c'est merveilleux, nouveau et c'est tout à fait naturellement et facilement dans cette ambiance festive, que se tissent, petit à petit, des liens au sein de cette jeunesse insouciante et pleine de vie.

Mais la veille des cérémonies d'ouverture, l'horreur ! Le coup d'Etat militaire de Franco tombe et abasourdit la population barcelonaise, le début de la guerre civile est enclenché. Les sportifs vont être vite rapatriés par leurs différents pays, mais certains voudront s'engager et prêter main forte.

A travers les yeux de sa toute jeune héroïne, Madeleine, élève infirmière et athlète confirmée ; l'auteure nous embarque dans ce conflit, nous présente ces femmes courageuses et la part importante qu'elles ont eue dans ce séisme. Elle mêle ses personnages fictifs à ceux et celles qui ont réellement oeuvré. Nous suivons, Madeleine d'origine catalane, intrépide et casse coup, sur le front de Barcelone à Madrid, ses amies, ses 2 soupirants, Marcel, français engagé volontaire, Aleix indépendantiste catalan et assistons au déchirement de ce peuple, à cette guerre sanglante. Madeleine, mineure, ment à ses parents qui ne connaissent pas vraiment son engagement et la croient à l'arrière en train de préparer sa 2eme année d'école d'infirmière en hôpital. Je retiendrai un morceau sublime d'une lettre que lui écrit son père : "......La guerre ce n'est ni héroïque ni glorieux, ma fille. C'est sale et c'est cruel......il n'y a pas de vainqueur. Jamais....".


Puis ce sera le repli, la fuite de ce peuple Catalan vers la frontière française dans des conditions extrêmes, magnifiquement raconté par l'auteure. Un excellent ouvrage, à lire, je vous le recommande.

                                                                                                                                                                                                       José

Des passages que je pouvais très bien interpréter puisque chez moi dans ma Lorraine natale, à l'autre extrémité en diagonale de chez toi Hélène, mes ancêtres ont vécus, eux aussi, l'exode. Pendant la 1ère et la 2ème guerre mondiale. Partout, des traces du passé sont encore visibles et sont dans toutes les mémoires des familles, à travers les récits, les lettres et photos de nos ancêtres.

Merci à toi Hélène.

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Commentaires (1)

boyer
  • 1. boyer | 24/06/2021
Ca donne vraiment envie José de le lire ...N'ayant jamais lu cette auteure , sur ton conseil je vais y remédier Merci

Ajouter un commentaire