Créer un site internet

Cvt le cabanon a letoile 3106

Le Cabanon à l'étoile - Hélène LEGRAIS

Dans le petit paradis de convivialité et de solidarité qu'étaient les villages de paillottees et de cabanes de la côte Catalane appelés BOURDIGOUS, mystère autour d’une jeune fugueuse sous le soleil brûlant de la Catalogne...

Mystère autour d’une jeune fugueuse sous le soleil brûlant de la Catalogne.

L’été est là. Au volant de sa Deudeuche, Estelle, artiste-peintre désargentée et bohème, part rejoindre son cabanon du Bourdigou, un de ces villages de vacances « sauvages » faits de cabanes bricolées qui fleurissent sur le littoral catalan en ce début des années 1960.
Elle prend en stop une toute jeune fille partie à l’aventure, qui dit s’appeler Cassiopée. Estelle n’est pas dupe mais elle lui offre son affection et le gîte dans sa paillotte.
D’une beauté ravageuse, la nouvelle venue ne tarde pas à provoquer des remous dans le village. Ses manières libres, sa sensualité ardente choquent, au point qu’Estelle doit plusieurs fois prendre sa défense. Pourtant, la rage de vivre de sa protégée finit par l’effrayer.

Que fuit Cassiopée ? Pourquoi a-t-elle quitté les siens ? Sans rien brusquer, Estelle va percer à jour son bouleversant secret…

Mon avis

Un livre dont j'aurais aimé plus de pages tant il m'a plongée dans mon enfance, des vacances simples avec peu de moyens où les gens riaient, se côtoyaient, s'entraidaient, même si je n'ai pas connu l'ambiance "Bourdigous", je me suis néanmoins retrouvée dans le sable, sur les plages du Sud, à jouer, pique-niquer, nager, bronzer, regarder les pêcheurs. Une belle découverte aussi du pays Catalan à travers les yeux de l'auteure qui nous en dévoile avec un amour inconditionnel et un regard plein d'étoiles, toute la richesse de ses diversités géographiques et historiques.

Un superbe roman donc, qui nous plonge avec une nostalgie, toute positive, dans les années 50/60, du temps de ces villages de vacances construits sans autorisation, qui émergeaient le long des plages catalanes, nommés "Bourdigous". Un endroit où venaient se ressourcer chaque été, les gens du cru, dans leurs cabanes faites de bois et de roseaux, se contentant du strict minimum de confort, mais où ils vivaient de précieux moments de vacances, libres et heureux. Ils se retrouvaient, se côtoyaient, s'entraidaient chacun avec une grande part de responsabilité ; les enfants jouaient, se baignaient sans contrainte, avec toutefois l'œil bienveillant d'un adulte ou deux, (mamies, pêcheurs ou autres). Pas besoin de grand luxe pour passer de bonnes vacances ; le soleil, la mer, la solidarité et la convivialité suffisaient à cela ; un "Avant" que l'on aimerait retrouver où amitié et respect de l'autre avaient un sens. Retrouverons-nous cet état d’esprit après COVID ? C’est ce que l’auteure appelle de toutes ses forces.

Chacun faisait ce que bon lui semblait, les soirées, veillées et fêtes réunissaient tout un chacun où un vent de paix et de liberté semblait souffler sur ces fameux Bourdigous. Comme le disait une des chansons de F. Deguelt citée en référence "tous les jours c'est dimanche".

C'est là, dans un de ces villages sauvages, que l'auteure fait revivre avec toute sa fougue, que nous allons approcher deux femmes, aux antipodes l'une de l'autre. La première, Estelle, Catalane, 50 ans, artiste peintre, un tantinet bohème, en opposition avec sa famille bourgeoise, qui vit un amour en dents de scie avec un homme marié ;  la seconde surnommée Cassiopée, la vingtaine, nordiste, fugueuse, qui ne s'embarrasse pas des conventions, fait fi de tout et brûle sa vie par tous les bouts, en proie à des démons qui la minent et qu'elle tient secrets. Deux caractères qui s'affrontent et pourtant s'apprécient.

Lorsque Estelle offre l'hospitalité à Cassiopée, une jeune auto-stoppeuse qu'elle a prise en charge sur la route qui la menait à son Cabanon à l'étoile, elle est loin de penser que cette dernière au fil des jours va choquer le village. La tolérance est de mise, certes, mais les manières outrancières, voire libertines de sa protégée vont lui amener bien des soucis.

Cependant, Estelle, qui n'a jamais voulu d'enfant, se sent tout à coup l'âme maternelle, il lui faut la protéger contre vents et marées.

Pourquoi Cassiopée agit-elle ainsi ? Que cache t-elle ? Estelle va essayer de percer le secret de cette jeune fille inquiétante, perturbante et perturbée, à travers ses habiles coups de pinceaux mais en vain.  

Lorsque Cassiopée va enfin se livrer, une chape de plomb s'abat sur Estelle. Cette dernière va tout faire pour essayer de distraire au mieux sa protégée, elle va avec une imagination débordante et quelques photos à l'appui, lui organiser "un tour du monde" en parcourant uniquement ce pays Catalan qui entre terre et mer offre une palette de styles tellement différents que la diversité des paysages peut l'aider à s'évader, loin très loin. 

Un fabuleux roman qui mêle tendresse et mélancolie ; à l’image de l’auteure, il n'y a pas de temps morts, nous bronzons sur la plage, visitons les galeries de peintures et parcourons Perpignan et ses rues historiques et nous nous hissons jusqu'aux sommets les plus hauts. Une étrange rencontre d'où Estelle ne sortira pas indemne. Une histoire bouleversante qui m'a émue et amenée les larmes aux yeux.

Une Région si bien décrite par l'auteure avec tellement d'enthousiasme, de belles références sur les peintres et leurs œuvres aux couleurs chatoyantes que l'envie de visiter ce pays nous séduit. 

Merci Hélène pour ce magnifique roman où émotions et sensations sont garanties. Merci à Calmann-Levy Territoires et à Doriane en particulier pour cet envoi en SP agrémenté de petits produits du terroir. Une agréable surprise.

José AUDRIT

Mon résumé

Pays Catalan, Perpignan, Estelle, 50 ans, part comme tous les ans pour son "Cabanon à l'étoile" en vue d'y séjourner le temps des vacances. Sur la route, au volant de sa Deudeuche, elle prend en charge une jeune auto-stoppeuse ; Cassiopée dit-elle s'appeler. Ça tombe bien, la discussion sur les étoiles et la voie lactée va leur donner un sujet de conversation, d'autant que la jeune fille semble peu bavarde sur ce qui l'amène dans le coin, ni sur son passé. De suite Estelle propose à cette petite jeune qui a l'air perdue l'hospitalité de sa paillotte dont la porte est garnie d’une œuvre d’art, une étoile turquoise.

Les jours défilent et Cassiopée aux manières libres et libertines va semer le trouble sur le Bourdigou. Estelle va cependant la protéger, mais de quoi, des autres ou des mystères qui semblent la consumer ?

José 

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire