41c8r6czgll sx195

Le cœur des fileuses - Aurélie HADERLE

1910, au cœur des Cévennes. Eulalie devient, après le décès de son père, l’unique héritière d’une prospère filature de soie. Désormais patronne, elle découvre que son usine est un véritable bagne féminin.

4ème de couverture

1910, au cœur des Cévennes. Eulalie devient, après le décès de son père, l’unique héritière d’une prospère filature de soie. Désormais patronne, elle découvre que son usine est un véritable bagne féminin. Révoltée par les conditions de travail de ses ouvrières, elle décide, malgré de nombreux détracteurs, de bouleverser l’ordre social.
Bientôt la guerre éclate et le pays se vide de ses hommes. Eulalie réalise alors son vœu le plus cher : transformer son entreprise en communauté de femmes fondée sur l’entraide et la solidarité. Des amitiés se nouent, des amours se tissent. Mais Eulalie saura-t-elle s’affranchir d’un mariage malheureux et affronter les fantômes du passé ?
Portrait d’une femme rebelle au grand cœur dans le cadre somptueux des Cévennes.

Mon avis

Une auteure que je découvre et je ne suis pas du tout déçue, j'ai fort apprécié sa façon d'écrire et adoré cette histoire. C'est avec plaisir que je vous recommande cet ouvrage.

Des non-dits, des amours impossibles, des mariages arrangés, des réputations à sauver, des terres et biens à conserver et voilà la vie d'une famille tourmentée à jamais. Notamment celle de 3 femmes, d'une mère et de ses filles que le père tout puissant va gâcher. Tout celà par intérêt, vanité et rancœur. 

Un roman qui dénonce la soumission des femmes à l'autorité masculine. Qui évoque les mauvaises conditions de travail, les salaires de misère et l'exploitation des femmes dans les usines au début du XXe siècle. Les premiers soulèvements de ces dernières lors de la première guerre mondiale.

Lorsque Eulalie, la benjamine à la suite du décès du père, se retrouve à la tête de la filature, elle est choquée de constater cet état de fait. Elle prend goût à la gestion de l'usine et veut y apporter des changements positifs au profit de toutes ces travailleuses, mais le temps passe, les détracteurs veillent et lui rappellent la condition de son héritage ; elle doit se marier dans l'année et passer la direction à son époux. Homme qui va se trouver comme par hasard sur son chemin, l'amadouer, la marier et bien sûr l'évincer. Lorsque la 1ère guerre mondiale éclate, Eulalie reprend les manettes avec joie et va transformer son entreprise en communauté de femmes fondée sur la solidarité et l'entraide. Des amitiés fortes, des amours contestés vont naître. La Collectivité est née, le socialisme monte en puissance. 

L'auteure nous plonge dans une révolution féminine, un courant féministe, le tout, au début du XXe siècle au cœur des Cévennes.

Merci à Aurélie HADERLÉ pour cet ouvrage passionnant qui en plus nous décrit avec merveille toutes les phases du travail de la fabrication de la soie, un merci aussi aux Presses de la Cité-Terres de France et en particulier à Marie-Jeanne pour son envoi en SP.

José



 

Mon résumé

1899 Callune dans les Cévennes, Eulalie et sa sœur Linon sont envoyées du jour au lendemain en internat à Nîmes, séparées de leur mère, le père en a décidé ainsi.

Triste et encore plus effarée, lorsque Eulalie constate que sa sœur ne sera pas dans le même établissement, elle en éprouve un grand déchirement. 

Elle sera encore plus meurtrie lorsqu'elle apprendra le décès de sa mère et se verra condamnée à rester à Nîmes sans pratiquement jamais revoir sa sœur, ni son père.  

1910, devenues adultes, quelle n'est pas la surprise d'Eulalie, au décès du père de retrouver une sœur aînée aigrie et déshéritée. Pourquoi ? Que tient-elle secret ? D’autant que Linon accepte sans objection, refuse l’aide de Eulalie et s’éloigne d’elle.

C'est ainsi que, Eulalie interrompt ses études et se retrouve à la tête de la filature de soie mais à une seule condition, qu'elle se marie dans l'année et remette les clés et le commandement de l'usine à son époux.

Eulalie accepte, elle a un grand cœur, lorsqu'elle y découvre un monde de femmes exploitées, un véritable bagne pour toutes qui triment à longueur de journée dans des conditions épouvantables et pour un salaire de misère, son but est de les aider. Mais c'est sans compter sur ce mari qui a pris le pouvoir à leur mariage. Lorsque la 1ere guerre mondiale éclate, et que ce dernier est mobilisé, Eulalie est ravie de reprendre les manettes, elle se lie d'amitié avec des employées ; une révolution féminine, un courant féministe monte en puissance !

Qu'adviendra-t-il au retour du mari ? Quel sera leur avenir ?

José

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire