Créer un site internet

9782702168967 001 t

La Terre originelle - Geneviève SENGER

Un matin d’été de l’année 1850 à Cahors, Léonie, la toute jeune bonne des Gaillard, rapporte chez ses maîtres un nouveau-né...
 

4ème de couverture

Un matin d’été de l’année 1850 à Cahors, Léonie, la toute jeune bonne des Gaillard, rapporte chez ses maîtres un nouveau-né abandonné parmi les vignes que ceux-ci possèdent aux portes de la ville. Pour Mme Gaillard, en mal d’enfant, cette trouvaille est un don du ciel. Elle convainc son mari d’adopter la petite fille que l’on prénomme Nina.

Nina grandit entourée d’amour jusqu’au jour où, contre toute attente, Mme Gaillard donne naissance à un garçon, le vrai héritier mâle que son époux espérait. Reniée, Nina est éloignée chez une parente des Gaillard qui l’emploie comme servante dans son auberge des bords du Lot. Elle se croit promise au plus noir destin lorsqu’un mystérieux Russe, riche négociant en vin, vient s’inquiéter de son sort…

Mon avis

Mais quelle magnifique histoire !  

Je n'avais pas envie qu'elle se termine ! J'ai même été un peu frustrée en suivant le parcours de cette petite fille car j'aurais aimé que certains passages soient plus approfondis encore.

Une histoire passionnante, révoltante parfois, dans laquelle à nouveau, on constate le peu de considération que la société donne aux femmes de toutes conditions soient-elles. La Terre et les vignes sont avant tout le principal enjeu, les mariages sont de raison, il faut agrandir les domaines. Les épouses ne sont là que pour procréer et ces messieurs prennent maîtresses ou abusent des petites servantes sans penser aux conséquences.Scandaleux aussi lorsque ces gens riches ou parvenus jouent avec les sentiments comme c'est ici le cas avec l'amour d'une toute petite enfant. Comment être aussi insensible ? 

L'auteure nous embarque cette fois non pas en Alsace mais dans le Sud Ouest au bord du Lot dans les merveilleux coteaux du vignoble de Cahors en 1850, époque où le vin de la Région a grande réputation jusque chez les Tsars à la Cour de Russie. La culture des ceps, les vendanges, le commerce qui en découle, les transports fluviaux puis ferroviaires nous sont superbement relatés par l'auteur qui nous y brosse le portrait d'une de ces familles.

Merci Geneviève Senger pour m'avoir permis de découvrir ce beau roman en Service Presse par le biais des Éditions Calmann-Levy. 

Mon résumé

Été 1850, la petite bonne des Gaillard rapporte au domaine un bébé, une petite fille trouvée le jour de sa naissance dans une cazelle (petite maison à outils) au milieu des vignes de Cahors.

Le propriétaire du domaine, Mr Gaillard s'est fait tout seul à la sueur de son front, il en est fier ; tout semble lui réussir sauf peut être le manque de descendance.

Ce bébé représente pour son épouse une chance inespérée de pouvoir materner ; aussi cette dernière persuade-t-elle son époux d’adopter cette enfant ; d'abord réticent, il ne s'agit que "d'une pisseuse", il finit par accepter. Nina, merveilleuse petite fille, comble leur foyer, jusqu'au jour, où coup de théâtre, Mme Gaillard est enceinte et met au monde un fils, un Héritier !

Reniée, Nina est envoyée chez leur belle sœur pour travailler comme serveuse dans une auberge où les marins viennent s'enivrer....

Mais, chut, je vous laisse découvrir la suite.  

José

 

En savoir plus sur l'auteure

Et aussi 

Commentaires (3)

alves joelle
  • 1. alves joelle | 02/12/2020
On lisant ton résumé on a juste une envie se procurer ce livre et s'y plonger merci José de ce partage
Jany Tridon.
  • 2. Jany Tridon. | 01/12/2020
Très envie de le lire après avoir vu ton avis. Merci
Dominique Leroux
  • 3. Dominique Leroux | 01/12/2020
En lisant ta chronique on est très attirée par cette histoire,même si par moments elle doit être douloureuse..merci beaucoup

Ajouter un commentaire