Créer un site internet

Cvt la prophetie des marguerites 701

La prophétie des marguerites - Alain LEONARD

Aînée de 6 enfants, Jeannette a grandi dans une ferme près de Clermont-Ferrand. En 1867, elle part travailler à Paris avec Marius qu'elle a rencontré...

4ème de couverture

Jeannette se démène dans la petite ferme de ses parents. Alors que son père sombre dans l’alcool et que sa mère tombe malade, elle doit s’occuper de ses cinq frères et sœurs, dont elle est l’aîné. Aussi, lorsqu’elle rencontre Marius et que ce dernier lui propose de le suivre à Paris, elle entrevoit la possibilité d’une vie meilleure. Tous deux employés dans une filature, ils vont découvrir une ville en pleine mutation. Une capitale que les travaux d’Haussmann n’en finissent pas de transformer, et qui va bientôt accueillir l’Exposition universelle. Un Paris du monde ouvrier, avec ses luttes et ses malheurs. Pour Jeannette, seul compte le bonheur auprès de son premier amour, mais le destin emprunte parfois des chemins tortueux et inattendus…

Mon avis

Un auteur que je découvre et j'en suis Ravie ! 

Attirée au premier chef par la sublime couverture de cet ouvrage qui situe l'époque et le lieu, c'est avec curiosité que je me suis plongée dans ce livre, un roman de terroir mais aussi un pan d'Histoire sur les conditions de vie du peuple dans ce Paris du XIXe siècle.

Une très très belle histoire abordée avec brio, celle d'une toute jeune fille, Jeannette, l'aînée d'une fratrie de 5 dont le père veuf et alcoolique ne fait plus face. On entre immédiatement et avec tellement de simplicité dans sa vie, en parcourant ses joies, ses amours, ses amitiés, ses espérances, mais aussi ses peines, ses déboires, ses malheurs. Une vie comme tant d'autres en fait !

C'est à travers le regard de cette jeune femme que l'auteur nous embarque de l'Auvergne profonde où le dur labeur dans une petite ferme ne peut nourrir tout le monde, à la vie parisienne pleine d'espoirs où les rêves ne sont parfois que grosses désillusions. 

C'est dans un Paris en plein remaniement avec les constructions Haussmanniennes qui chassent les pauvres de leurs quartiers délabrés et où le moindre logement s'arrache à prix d'or, avec l'édification de l'Opéra où tous les corps de métiers fourmillent, que Jeannette débarque avec son beau Marius. Bien vite les cadences infernales imposées dans les usines et filatures pour des salaires de misère nous entraînent vers les rébellions des ouvriers et les premières grèves. Mais c'est aussi une immersion dans l'Exposition universelle où les nouvelles techniques d'alliance entre verre et acier enthousiasment les visiteurs, où une balade entre tous les pavillons mondiaux présents enchantent, étonnent et ravissent les promeneurs.

Fourberies, manipulations et délations vont entraver bien des espérances. Jeannette, son amour Marius et leurs amis ne sont pas au bout de leurs peines, ce n'est pas que le Paris de la réussite et des lumières et mais c’est aussi celui de la misère et des tentations ! Un Paris où il en faut peu pour se laisser entraîner, décliner, voire, se retrouver incarcéré. Des personnages tous plus attachants les uns que les autres qui ne nous laissent pas indifférents. 

On vit, on vibre, on tend le dos car qui dit prophétie...dit angoisse ! 

Jusqu'à la toute fin je pensais aux marguerites… obnubilée par une certaine prophétie !

Merci Alain Léonard pour ce magnifique roman et merci aux Éditions De Borée en particulier à Virginie pour son envoi en SP. 

Mon résumé

St Beauzire, Auvergne, dans une ferme modeste, le petit dernier vient de naître, la mère est épuisée et le père a, depuis un certain temps, un sale penchant pour l'alcool. Jeannette, 16 ans, l'aînée, va se retrouver en charge de ses 5 frères et sœurs lorsque la mère pousse son dernier soupir. Peu de temps après, le père va lui imposer une belle-mère, une copine de beuverie. 

L'argent ne rentre guère, Jeannette est obligée d'aller vendre des poulets au marché de Riom et c'est là qu'elle va faire la connaissance de Marius. Un jeune client qui vient toutes les semaines acheter des poulets pour l'Hôtel-Restaurant dans lequel il travaille. Ils sympathisent, s'apprécient, vont au bal, Jeannette est amoureuse. Marius la fait embaucher au restaurant ; mais ce dernier a de l'ambition, une cousine à Paris mariée à un filateur et c'est ainsi que Jeannette suit son beau Marius ; ensemble ils sont forts, amoureux et vont conquérir Paris !

Mais y a t-il des marguerites dans ce Paris qui grouille ?

José

 

En savoir plus sur l'auteur

et aussi

Commentaires (1)

Isabelle Lemaire
  • 1. Isabelle Lemaire | 08/09/2021
Bonjour José la couverture me plaît ainsi que ta description je connais pas l'auteur merci pour ta chronique qui donne envie de découvrir cette histoire bisous

Ajouter un commentaire