000846614

La Fontaine de Gérémoy - Gilles LAPORTE

Après que son père, notable de Vittel...

4ème de couverture

Après que son père, notable de Vittel, lui a interdit d'épouser un fils de paysan, Marie-Amélie part travailler dans l'établissement de soins de la station thermale naissante. Elle tombe sous le charme d'un médecin marié. La petite Julie qui naît de cette union est placée en nourrice loin de sa mère, dans le Berry. Celle-ci n'apprendra la vérité sur ses origines que des années plus tard.

Mon avis

Superbe, un merveilleux roman mais pas que, véritable scénario qui mériterait d'être porté sur les écrans, grand ou petit.

La période : du second Empire jusqu'à la Libération.

Le décor : somptueux écrin que celui de Vittel ; de sa Région, les Vosges et de sa célèbre station thermale.

Les senteurs : non, elles n'y sont pas, mais la description de la nature, de l'essence des arbres, des fleurs, des fruits selon les saisons ; les bons plats lorrains dont le fumet nous titille les narines, nous mettent en émoi.

Les acteurs : des figures locales qui ont vécus et donné à Vittel une renommée mondiale et des personnages de fiction qui s'intègrent d'une façon si naturelle dans ce roman qu'on finit par se demander quel est le vrai du faux.

En somme, une histoire romancée dans la grande Histoire, quoique, à se demander si "La Malie" et sa fille Julie, les 2 héroïnes, sont des personnages de fiction en fait. Car elles ont bien existé, ces femmes avant-gardistes ; si ce n'est à Vittel et si ce n'est une mère et sa fille comme ici contées ; de telles femmes passionnées ont subi, agit et se sont révoltées avec courage partout dans notre Pays. Un bel hommage aux femmes. (Voir 4ème de couverture).

Non seulement l'histoire est belle et prenante mais en plus, j'ai beaucoup appris en lisant cet ouvrage, notamment découvert la famille Bouloumié dont l'ancêtre Louis, avocat, fuyant son Sud-Ouest après bien des déboires politiques, économiques et avec la Justice, arrive avec sa famille à Vittel. Un endroit qu'il connaît bien puisqu'il est venu 2 années de suite soigner ses reins à Contrexéville. C'est un battant, un innovateur ; il apprend qu'une source située dans les marais, délaissée par les gens du pays et même les bêtes sous peine d'enlisement, aurait des vertus thérapeutiques tout aussi bénéfiques que celle de Contrexéville. Il achète "la fontaine de Gérémoy" et au fur et à mesure les terrains qui l'entourent. Il commence petit, fait installer une buvette, puis une galerie-promenoir et enfin un pavillon des bains, il est pris pour un illuminé, un rêveur !

L'établissement thermal prend forme, il s'entoure des meilleurs architectes du moment, puis c'est la construction des hôtels, la création du parc. Il emploie du personnel, des médecins, Vittel prend de l'essor, les commerçants se réjouissent. Nous assistons au défilé des riches clients, certains célèbres, qui viennent de partout profiter des bienfaits de cette eau. Les années passent, les générations Bouloumié se succèdent à la tête de la station thermale comme à la mairie ; l'usine d'embouteillage fonctionne à fond, les habitants ont du travail, Vittel est renommée. Mais les guerres se suivent et la station subira bien des réquisitions jusqu'à la Libération.

Un bien bel ouvrage très très documenté. Merci Mr Gilles Laporte.

José

En savoir plus sur l'auteur

et aussi

Un petit plus de ma part, des montages photos réalisés par mes soins car Vittel n'est pas très loin de chez moi et c'est un endroit que j'affectionne.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire