Créer un site internet

9782848865478

La Combe Noire - Alysa MORGON

Pendant le bel été 1914, les villages se vident de leurs hommes, alors que les moissons ne sont pas encore terminées...

4ème de couverture

Pendant le bel été 1914, les villages se vident de leurs hommes, alors que les moissons ne sont pas encore terminées. Les femmes se retrouvent seules avec des vieux et des enfants. Il ne leur reste plus qu’à se mettre au travail, à se battre contre la nature et les éléments qui ne manqueront pas de se déchaîner pour les torturer. Elles prendront toutes les décisions qui s’imposent, même celles qui feront frémir les anciens points préparés à de tels sacrifices. À l’image d’Aure, qui a tout juste seize ans, ces femmes exemplaires, prêtes à tenir l’araire comme à faucher le blé, ou à abattre toute une forêt pour se fournir en bois de chauffe, gagneront le combat. Au cours de ces quatre longues années de tristesse et de souffrance, la présence providentielle de sa petite filleule, Chandélise, qu’Aure recueille et élève comme sa propre fille en attendant le retour de son père, apportera une grande bouffée d’espérance et de bonheur. La grâce cachée et la lumière invisible surgissent souvent dans les moments les plus sombres.

Mon avis

Encore un joli roman de Alysa Morgon où elle nous parle avec amour, tendresse et passion de ses montagnes, de la dureté et des rigueurs de la vie dans ces hauteurs et surtout, du courage incroyable de ces "montagnardes" qui pendant 4 années de 1ere guerre mondiale ont su relever le défit au pied levé et remplacer les hommes partis sur le front. Elles aussi ont combattu durement à leur manière jusqu’à transformer parfois, le paysage, en paysage de guerre et de désolation mais tout ceci dans un seul but, survivre.

Un bel hommage rendu à toutes les femmes françaises qui grâce à leur courage et leur ténacité ont ouvert une brèche sur la « condition de la Femme ».

Mon résumé

Nous sommes en été 1914, la nouvelle de la déclaration de guerre contre l’Allemagne vient de tomber tel un couperet et va perturber la vie des Français et Françaises, même jusque dans les plus petits hameaux, tel que celui de Saint-Thècle niché dans une combe des Alpes de Haute-Provence où nous allons demeurer le temps de ce roman.

Les hommes valides partent au front et seuls les « vieux », femmes et enfants restent au village. Aure, une adolescente de 16 ans,orpheline de mère vit avec son vieux père qui n’est absolument pas démonstratif en sentiments et Félix, le jeune orphelin que son père a recueilli et élevé ; son presque frère. Mais Félix n’y échappe pas, il est également appelé sous les drapeaux.

C’est alors que la jeune Aure se retrouve seule avec son père et va devoir prendre les choses en mains ; tout d’abord, terminer les moissons. Ses voisines les plus proches Albertine et Théfie sont dans le même cas, c’est ensemble qu’elles vont unir leurs forces pour pouvoir survivre. Les années passent et la guerre n’en finit pas, les nouvelles du front sont mauvaises et rares. Elles vont faire acte de courage, se battre contre tout, du dur labeur à la nature déchaînée et vont parfois être obligées de prendre des décisions, telles que sacrifier une forêt pour pouvoir se chauffer, tout cela quitte à choquer les anciens et leurs façons ancestrales d’agir.

Théfie enceinte ne survivra pas à l’accouchement, les grands-parents âgés élèvent déjà les premiers enfants de leurs fils qui est au front et c’est tout naturellement que la jeune Aure va proposer de recueillir le bébé de son amie qui l’a nommée marraine de la petite surnommée Chandélise. Aure va alors découvrir en elle, un nouveau sentiment, celui de l’amour quasi maternel envers cette petite fille.  Son courage et sa patience seront décuplés, il faut vivre et survivre en attendant le retour de Félix. Mais que devient-il ?

José

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire