Créer un site internet

9782863744819 001 t

La Cerise du le Gâteau - Aurélie VALOGNES

La vie est mal faite : à 35 ans, on n'a le temps de rien, à 65, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire…

4ème de couverture

La vie est mal faite : à 35 ans, on n'a le temps de rien, à 65, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire…
Bernard et Brigitte, couple solide depuis 37 ans, en savent quelque chose.
Depuis qu’elle a cessé de travailler, Brigitte profite de sa liberté retrouvée et de ses petits-enfants. Pour elle, ce n’est que du bonheur. Jusqu’au drame : la retraite de son mari !
Car, pour Bernard, troquer ses costumes contre des pantoufles, hors de question. Cet hyperactif bougon ne voit vraiment pas de quoi se réjouir. Prêt à tout pour trouver un nouveau sens à sa vie, il en fait voir de toutes les couleurs à son entourage !
Ajoutez à cela des enfants au bord de la crise de nerfs, des petits-enfants infatigables, et surtout des voisins insupportables qui leur polluent le quotidien…
Et si la retraite n’était pas un long fleuve tranquille ?
Un cocktail explosif pour une comédie irrésistible et inspirante.

Mon avis

Encore un livre criant de vérité, un sujet et une réflexion sur la mise à la retraite. Comment du jour au lendemain gérer sa vie lorsque celle-ci n'a été rythmée que par les horaires et contraintes d'un travail et que subitement, une vague de liberté vous tombe dessus et que vous prenez conscience du non-retour en arrière. Passage difficile pour tous mais encore plus pour certains “messieurs” qui ne se sont jamais soucié de leur foyer. Caricature d'un homme qui m'a bien fait rire et fait penser à des connaissances. Je me suis bien marrée. 

Roman toujours aussi pétillant, comme l'auteure sait nous les livrer, plein d'humour, d'amour et de délires.

La seconde phase évoque la prise de conscience du réchauffement de la planète et ouvre une brèche sur le tri sélectif et la participation de chacun d'entre nous pour enrayer le processus. Là j'ai un peu moins aimé, y ai trouvé des longueurs. 

Les futurs retraités, à lire, préparez vos arrières. 

 

 

Mon résumé

Aurélie Valognes nous parle ici d'un homme qui a passé sa vie plus au boulot qu'en famille. Son travail a toujours été prioritaire aux dépens de sa femme et de son fils.

Directeur il a toujours commandé et fait plier les autres ; craint et respecté, il se sentait indispensable et son agenda surbooké le rassurait.

C'est alors qu'un tout nouveau et jeune patron sorti tout droit des grandes écoles reprend l'entreprise et le remercie gentiment de ses bons et loyaux services en lui demandant de partir à la retraite, je dirais “sans tambour, ni trompette”, c'est comme ça, il en a l'âge ! 

Il ne s'est absolument pas préparé à cette vie d'oisiveté. Plus d'horaires, plus d'agenda, plus de but, c'est désemparé, qu'il aborde sa nouvelle condition. Il est désœuvré d'autant que son épouse déjà en retraite a organisé sa vie sans lui dans le monde associatif. Il est hors de question qu'elle abandonne tout pour lui. Qu'il se débrouille !

Comment va-t-il faire ? Plus de cantine, un frigo vide et sa femme qui le laisse gérer la maison, après tout, il ne s'en était jamais préoccupé, lorsqu'il rentrait du boulot c'était tout naturel pour lui de trouver tout cela. Une maison propre, le linge prêt, le repas servi, elle gérait tout, c'est à son tour un peu de s'occuper de l'intendance !

Au début, par solution de facilité, il va se tourner vers ses proches ; des repas pris au resto avec le copain ou chez sa mère vont le distraire mais ça ne va durer qu'un temps, ils ont leur propre vie, leurs occupations et de toute façon ça ne remplit pas ses journées, que va-t-il faire ? Hors de question de chausser les pantoufles. Ce n’est pas possible, il n’est pas vieux, mince ! 

La vie de couple, la vie de famille, les petits-enfants infatigables, il va découvrir et non sans mal d'autant qu'il ne s'en est jamais soucié. 

Jusqu'au jour où son petit-fils lui demande de l'aide pour un devoir concernant le tri sélectif. Il se prend au jeu, battant de nature, il veut faire gagner son petit-fils mais c'est surtout à lui qu'il pense, il va relever le défi lancé par l'institutrice. Mais, ça tourne à l'obsession et ça irrite tous les membres de la famille. Il veut mettre tout le monde au diapason. 

A lire, ne prend pas la tête et se lit facilement.

José

 

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire