9782702166840 001 t

L'Ombre de Rose-May - Corinne JAVELAUD

Au milieu du XIXe siècle, dans une ferme du Limousin, la famille Ribéroux mène une vie sans histoire jusqu’au jour où la petite Rose-May

4ème de couverture

Au milieu du XIXe siècle, dans une ferme du Limousin, la famille Ribéroux mène une vie sans histoire jusqu’au jour où la petite Rose-May, confiée à la responsabilité de son frère, Léonard, par ses parents, occupés aux travaux des champs, est mystérieusement enlevée. On a beau interroger tout le village, fouiller les environs, l’enfant reste introuvable et la disparition inexpliquée.

Plusieurs années après, Léonard croit reconnaître sa soeur dans les traits d’une ouvrière porcelainière rencontrée lors d’une foire aux bestiaux. Mais l’inconnue se dérobe, le laissant à ses questions. Pour le jeune paysan, c’est le début d’une quête enfiévrée qui le mènera des manufactures de porcelaine de Limoges jusque sur les traces d’un forçat du bagne de Rochefort à la poursuite d’une bouleversante révélation.

Mon avis

Un beau livre que celui de Corinne Javelaud dont je découvre la prose pour la 1ère fois et en suis ravie.

Une histoire, qui de par son intrigue, nous tient en haleine jusqu'à la fin. L'auteure, très documentée, nous livre ici un pan d'Histoire et nous dresse les portraits de personnages captivants qui gravitent entre Périgord et Limousin, au milieu du XIXe siècle.

C'est dans un village de campagne, que nous allons suivre la 1ère partie de ce roman, là où les gens vivent encore d'une façon ancestrale avec croyances, non-dits et superstitions, là où le notable, Maître des forges, règne en Seigneur absolu, où le Rebouteux et un ancien forçat libéré du bagne de Rochefort intriguent fortement.

La seconde partie nous fera pénétrer dans les entrailles de la ville de Limoge en pleine effervescence où le monde ouvrier, celui des manufactures de porcelaines est en plein essor. Nous nous infiltrerons même dans les différents ateliers où le travail artistique et délicat de la porcelaine nous sera confié.


Un contraste saisissant entre ces deux mondes que Léonard, vivant dans l'ombre de sa sœur Rose-May, n'aura de cesse d'arpenter.

Mon résumé

Nous sommes au milieu du XIXe siècle, en mai où les roses fleurissent, dans une modeste ferme où le labeur est lourd et les tâches ne manquent pas. L'épouse de Léandre, Brune, ressent tout à coup les douleurs de l'enfantement et c'est dans la grange, sur un lit de paille qu'elle met au monde une adorable petite fille, son nom est tout trouvé, ce sera Rose-May.
Léandre et son fiston Léonard accourent aux cris de Brune ; c'est heureux et contents qu'ils accueillent cette poupée.

Mais tout commence réellement à la disparition de Rose-May, âgée de 3 ans. Les labeurs très lourds éloignent les parents dans les champs et Léonard, tout occupé au jardin pour récolter les légumes, se voit chargé de la surveillance de sa petite sœur qu'il adore. Tout à coup, Rose-May n'est plus dans la cuisine !
Il a suffi d'un moment d'inattention pour que leur vie bascule.
Après des interrogations, recherches, battues, le père, Léandre, rentrera bredouille. Comment a-t-elle pu se volatiliser sans que personne n'ait rien vu ?


Ne reste que des parents abattus et un enfant traumatisé qui en gardera une trace indélébile.

Rose-May a mystérieusement disparue. Toute sa vie Léonard se sentant responsable va essayer de percer le mystère de cette disparition.

Quelques années plus tard, Léonard et son père se rendent à une foire aux bestiaux dans une ville voisine et là ; Léonard croise une jeune fille qui lui fait étrangement penser à Rose-May. Il la rattrape, la questionne. Elle est ouvrière porcelainière à Limoges, mais cette dernière s'enfuit le laissant à ses réflexions….

La suite, à vous de la découvrir !

Un grand "Merci" Corinne.

José

 

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire