Créer un site internet

L ecole du lac

L'école du lac - Florence ROCHE

Dans l’entre-deux-guerres, Garance est nommé maître d’école dans un petit village de la Haute-Loire...

4ème de couverture

Dans l’entre-deux-guerres, Garance est nommé maître d’école dans un petit village de la Haute-Loire. Il a pour élève Antoine, arrivé de Paris avec sa mère, Éva Mess, une célèbre créatrice de mode. Éva est venue se reposer à la campagne après la mort de son frère, tué dans un accident d’automobile dont elle se sent responsable.
La santé mentale d’Éva suscite l’inquiétude. On la dit en proie à des visions, à des accès de délire. Garance, qui est tombé sous son charme, n’observe rien d’alarmant dans son comportement. Jusqu’au jour où elle lui confie que son frère décédé vient lui rendre visite…
L’instituteur est placé devant un terrible cas de conscience : au risque de pousser Éva plus loin dans le désespoir, ne devrait-il pas demander à ce qu’on lui retire la garde de son garçon ? Il ne sait pas encore dans quel effroyable piège Éva est tombée…

Mon avis

Un roman de terroir certes mais très particulier qui nous emmène dans un monde étrange, dans celui des superstitions et des croyances, voir même dans la folie, où tout semble oppressant et irréel, mais quand est-il exactement ?

En parallèle, un bel hommage aux instituteurs ou institutrices de l’école de la République, on y  ressent la droiture et la rigueur du maître d’école et son attachement à ses élèves. On côtoie les difficultés qu’il a à secouer le monde paysan qui trouve que les enfants sont mieux dans les champs qu’à l’école et l’on admire la foi intense qu’a ce jeune instituteur pour transmettre ses valeurs malgré le peu de moyens qu’on lui donne pour enseigner.

J’ai beaucoup aimé ce roman de Florence Roche. Je ne connaissais pas encore l’auteure, mais c’est une réelle surprise que j’ai eue, à renouveler donc.   

 

Mon résumé

Une histoire pas commune, celle d’un jeune instituteur Garance, nommé à son premier poste pendant l’entre-deux guerres non loin du Puy en Velay. Il est originaire de Lyon et quitte les quartiers cossus de cette ville où il a grandit pour prendre le chemin de sa destinée, tant professionnelle que personnelle. Dans le train il rencontre une jeune femme étrange, belle et fascinante qui est accompagnée de son petit garçon. A l’arrivée en gare, il n’est pas au bout de ses surprises, il est encore loin de son point de chute, il va devoir grimper pour accéder au tout petit village où il est muté. C’est alors qu’il rencontre le père Antonin qui va lui proposer de partager sa bétaillère. Ce dernier va lui faire un compte rendu précis des us et coutumes des paysans et lui raconter par le détail la vie des uns et des autres jusqu’à lui révéler que les bords du lac sont maudits suite au massacre de deux amants par un mari jaloux, il y a de cela des années. Chemin faisant, il aperçoit une luxueuse voiture décapotable qui transporte, à son grand étonnement, la magnifique jeune femme du train et le petit garçon. Il apprend qu’il s’agit de la célèbre couturière parisienne, Eva Mess et son fils Antoine. Cette dernière va s’installer dans la maison familiale ; suite au deuil de son frère,  elle est perturbée et a besoin de repos.  Antoine sera de ses élèves et Garance a le cœur qui bat la chamade, il est subjugué par cette beauté fatale et se réjouit de cette nouvelle. C’est un monde paysan pur et dur, qu’il découvre, une seule classe très vétuste, des enfants qui ne sont pas assidus car le travail des champs d’abord. Malgré cela, il aime son métier, mais chaque jour un étrange sentiment l’anime, il attend avec impatience la fin des cours pour pouvoir apercevoir la maman d’Antoine. Il en est épris et au fil de jours, le sentiment est partagé par Eva.  Mais la santé mentale de cette jeune femme suscite l’inquiétude et Garance ne sait plus que penser lorsqu’elle lui confie qu’elle voit et parle à son frère tué dans un accident de voiture dont elle se sent responsable. Il est vrai que le village a souvenir de la grand-mère d’Eva qui parlait aux défunts, ce qui terrorisait les habitants, Eva aurait-elle hérité de ce don ? Il se trouve devant un terrible dilemme, doit-il protéger l’enfant et laisser Eva s’enfoncer dans son désespoir ? Denis, le mari d'Eva et Martine, sa meilleure amie, n'inspirent pas confiance à Garance… Cas de conscience pour lui, il va alors enquêter…


                                                                                               José

 

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

Ajouter un commentaire