51j3 dx1lsl sx195

Bel Amant - Nathalie THOMAS-VERNEY

À l’ombre de la Dame de Fer qui s’élève jour après jour dans le ciel de Paris, des destins vont se croiser, des secrets vont se dévoiler et certains apparaîtront alors sous leur véritable jour.

4ème de couverture

Au décès du comte de Grare, ses enfants Louis-Marie et Blanche se retrouvent héritiers du château ancestral du Pré mais également d’un monceau de dettes.
À Paris, la puissante famille de Brunswick donne le ton. Anne de Brunswick, surnommée la baronne, dirige les deux banques héritées de feu son époux d’une main de fer tandis que Stanislas, son fils, se prend d’amitié pour un certain Monsieur Gustave Eiffel à la recherche d’un financement pour sa tour, attraction phare de la prochaine exposition universelle de 1889.
La riche baronne est aussi mécène et c’est lors de l’une de ses soirées à son hôtel particulier parisien qu’elle invite un peintre alors dans la misère : Auguste Renoir. Elle lui propose un contrat : peindre un nu masculin dont le modèle aura la beauté d’Antinoüs, l’innocence de Ganymède et la perfection de Narcisse.
Auguste Renoir rentre à son atelier de Montmartre avec le sentiment d’avoir été lésé : ce modèle n’existe pas. C’est alors que son chemin croise celui de Louis-Marie. La parfaite beauté du jeune homme trouble le peintre qui lui propose de poser nu pour lui. Il ignore tout de lui mais l’invite chez lui. Entre les deux hommes va naître une grande amitié et une inoubliable complicité.


À l’ombre de la Dame de Fer qui s’élève jour après jour dans le ciel de Paris, des destins vont se croiser, des secrets vont se dévoiler et certains apparaîtront alors sous leur véritable jour.

Mon avis

Voilà que se termine cette incroyable trilogie avec ce dernier tome que je m'étais réservé pour les fêtes comme une petite friandise, sûre de me délecter non seulement de l'écriture de Nathalie mais surtout de sa capacité à nous embarquer dans une histoire riche en émotions et en rebondissements, de quoi nous bouleverser, nous choquer mais aussi nous captiver une fois de plus. L'auteure possède une capacité à faire vivre ses personnages de fiction au milieu des sommités historiques qui ont fait la renommée de la France. 

Ainsi vous y croiserez dans le Montmartre fourmillant, des peintres comme Degas, Renoir, des poètes et tant d'autres, vous y fréquenterez les cabarets où les chansonniers excellent ;  puis vous arpenterez les quais de Seine et le Champ de Mars où vous assisterez à l'installation de la future Exposition Universelle, là où Gustave Eiffel vous élèvera palier par palier au sein de sa tour en plein chantier et vous en dévoilera non seulement les rouages mais vous offrira une vue panoramique sur la capitale. Le tout Paris, celui notamment des quartiers chics où des familles de banquiers, aux fortunes colossales, grands bourgeois et puissants mécènes, fréquentent les théâtres, l'Opéra et essaient de flirter avec l'Aristocratie en perte de vitesse.

C'est donc au milieu des nombreux progrès technologiques, politiques, sociaux et économiques que nous allons suivre Louis-Marie, 21 ans, Conte de Grare, et sa jeune sœur Blanche, 17 ans, tous deux dignes descendants du beau Dorian que nous avions suivi dans l'Or et le Fer. Ils ont hérité non seulement de la beauté fatale de leur ancêtre, de son regard bleu et glacial mais aussi de sa pugnacité, souvenez-vous de cet aristocrate d'une suffisance et d'une dureté sans borne. Louis-Marie Beaujouan, nouveau Conte de Grare, n'aura plus qu'une idée en tête, s'installer à Paris pour se refaire ;  tous les coups seront permis, sans foi, ni loi, il sera impitoyable. Sa beauté exceptionnelle lui ouvrira bien des portes, dont celle de la Baronne de Brunswick, riche banquière qui vit avec son fils Stanislas, 25 ans. Une partie de "bras de fer" va se jouer, mais n'est pas machiavélique qui veut et à ce jeu là, qui gagnera ? Peut-être pas celui qu'on croit !

Encore un moment de lecture incroyable qui malmène nos habitudes, d'une qualité exceptionnelle et qui nous interpelle. A l'instar des deux premiers ouvrages qui m'avaient déjà bousculée et subjuguée. 

D'une qualité incommensurable où l'auteure mène la fiction au milieu de l'Histoire avec brio.

Sans conteste, cette trilogie est mon gros coup de cœur de l'année 2021, merci Nathalie Thomas-Verney.

Mais, mon petit doigt me dit que peut-être Destins interdits ne s’arrêtera pas là !

José

Petit rappel sur les ouvrages précédents :

- DESTINS INTERDITS

- L’OR ET LE FER

"Une grille créée dans l'amour et le sang... qui a tué plusieurs fois, un portail qui sera condamné à rester fermé à jamais et interdira l'accès à l'allée principale du château du Pré". 

Mon résumé

A la suite du décès de son père, Pierre-Marie Beaujouan - Conte de Grare, Louis-Marie, 21 ans, tombe des nues en apprenant, à la lecture de l'acte notarié qu'il n'y a plus de fortune, ni de terres, seul le château du Pré et son parc fermé par sa grille magistrale lui reviennent ; vide de meubles, tableaux et bibelots de grande valeur, son père a tout dilapidé en boissons, jeux et maîtresses ; ne restent que les murs et une importante somme de dettes. A charge pour lui de s'en acquitter et d'entretenir sa jeune sœur, Blanche âgée de 17 ans. 

Louis-Marie, fort instruit, qui a suivi des études en Angleterre n'a plus qu'une idée en tête, reconquérir ses biens, ses terres et sa dignité. C'est à Paris qu'il se fait embaucher chez son notaire comme interprète.  

Dans le même temps, le Tout-Paris se plie aux exigences de la Baronne de Brunswick, à la tête de deux grosses banques ; personnalité importante elle vit avec son fils, Stanislas, 25 ans, dans un hôtel particulier. Ce dernier s'initie doucement à son futur métier et se lie d'amitié avec Gustave Eiffel qui est en recherche de fonds pour mener à bien le projet de construction d'une tour pour la future Exposition Universelle.

A l'issue d'un de ses dîners mondains, la Baronne offre à Auguste Renoir, peintre dans la misère, la possibilité de devenir riche et reconnu. En échange, il devra lui peindre un nu masculin de face "qui aura la beauté d'Antinoüs, l'innocence de Ganymède et la perfection de Narcisse". Renoir flatté mais déçu, rentre chez lui fort désappointé, un tel modèle n'existe pas. Jusqu'au jour où il se rend chez un notaire et y rencontre Louis-Marie... Ce dernier, un peu sceptique et gêné, va vite se ressaisir, user et abuser de sa beauté pour arriver à ses fins, pourquoi pas ?

José

En savoir plus sur l'auteure

et aussi

 

Commentaires (1)

Nathalie
  • 1. Nathalie | 08/01/2022
Merci beaucoup pour cette merveilleuse chronique qui m'apporte certes beaucoup de joie mais aussi beaucoup de courage pour continuer à écrire.

Ajouter un commentaire

 
×