9782863744536 001 t

Au petit Bonheur La Chance ! - Aurélie VALOGNES

1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus.

4ème de couverture

1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus.
Mémé Lucette n’est pas commode, mais dissimule un cœur tendre. Jean, véritable moulin à paroles, est un tourbillon de fraîcheur pour celle qui vivait auparavant une existence paisible, rythmée par ses visites au cimetière et sa passion pour le tricot.
Chacun à une étape différente sur le chemin de la vie – elle a tout vu, il s’étonne de tout –, Lucette et Jean vont s’apprivoiser en attendant le retour de la mère du petit garçon.
Ensemble, dans une société en plein bouleversement, ils découvrent que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie.
Un duo improbable et attachant pour une cure de bonne humeur garantie !

Mon avis

Un pur bonheur, émouvant, tendre, triste. Mais plein de bonheurs, de pureté. Celui-ci je l'ai adoré. 

On rit, on pleure sur le sort de Jean, ce petit être qui est ballotté dès sa plus tendre enfance. L'auteure arrive à nous passer des messages avec des mots simples. Ici, l'amour entre une grand-mère et son petit-fils. Elle avait sa petite vie bien rythmée, elle a vécu et sait plein de choses, il débarque dans son univers, aussi vif et curieux que peut l’être un enfant d’à peine 6 ans. Et puis il y a le facteur, qui vient les voir tous les jours et sur qui Mémé Lucette sait qu’elle peut compter. 

Pour moi, les grands-mères ont un rôle important à jouer dans la vie de leurs petits-enfants. Je salue mes deux grands-mères avec qui j'ai passé de très bons moments et qui de là-haut veillent sur nous ; ce livre a ravivé des souvenirs. Aujourd'hui c'est moi la grand-mère et j'essaie de transmettre le plus que je peux, dans la mesure de mes possibilités, les choses simples de la vie à mes petits-enfants quand je les vois. 

Mon résumé

La vie d'un petit garçon qui commence avec une maman qui l'aime profondément, mais elle est très jeune, vit avec un homme irresponsable et toujours absent qui a une double vie. Un jour elle prend une décision, quitte ce compagnon d'infortune et se voit contrainte d'amener son petit Jean quelques temps chez sa mère, "Mémé Lucette" pour le petit.

Ce n'est que le temps qu'elle se retourne, lui promet-elle. Après la séparation d'avec le papa dont elle n'attend plus rien, elle doit travailler, elle reviendra très vite le chercher, elle lui écrira, telles sont ses promesses, elle part pour Paris.

Cet enfant sera toujours dans l'attente de nouvelles rares et de plus en plus espacées, il grandira avec Mémé Lucette. Elle n'est pas commode cette mémé, c'est qu'elle a déjà élevé 8 enfants alors recommencer, elle n'a pas très envie. Et puis il va falloir qu'ils s'adaptent et s'adoptent ces deux-là.

Les mois défilent, l'heure de la scolarité sonne. Il faut quand même l'inscrire, l'école est obligatoire, Mémé Lucette lui a même acheté des fournitures scolaires, "en attendant" lui dit-elle et les années vont passer.

Il va bientôt terminer sa primaire et même sauter une classe car il est doué ce petit Jean, quand un jour sa mère annonce qu'elle vient le chercher, elle arrivera au train du matin et repartira le même jour avec lui. Pas le temps de se retourner, de dire au revoir à ses amis, ni de s'épancher auprès de Mémé Lucette, nouvelle séparation à nouveau brutale, tant pour mémé que pour lui. 

C'est alors qu'arrivé à Paris, il découvre l'existence d'un petit frère et d'un beau-père.... Un beau-père qui ne travaille pas, c'est sa mère qui fait bouillir la marmite. Il doit s'occuper de son frère, serait-ce pour cela que l'on est venu le chercher ? Va-t-il rester avec cette mère qu'il ne connaît plus ? Comment réagir avec ce frère qui a pris sa place dans le cœur de sa mère pendant que lui était seul abandonné ? En fin de compte, ce petit frère n'y est pour rien lui, il n'est pas responsable, c'est son demi-frère tout de même ! 

Je vous laisse découvrir ; tristesse, tendresse, amour mais aussi des passages croustillants. Vraiment on ne s'ennuie pas.

José

 

 

En savoir plus sur l'auteur

et aussi

Ajouter un commentaire

 
×